2017/09/21 13:39 KST

Article View Option

(2e LD) Séoul approuve 8 mlns de dollars d'aides au Nord via des organisations onusiennes

SEOUL, 21 sept. (Yonhap) -- Alors qu’il veut dissocier la question humanitaire à la situation politique, le gouvernement sud-coréen a approuvé ce jeudi des aides d’une valeur globale de 8 millions de dollars qui seront offertes à la Corée du Nord par l’intermédiaire d’organisations de l’ONU.

Cette décision a été prise lors d’une réunion dirigée par le ministre de l’Unification, Cho Myoung-gyon, pour venir en aide à des enfants et femmes enceintes dans le besoin de l’autre côté de la frontière intercoréenne, a expliqué le ministère de l’Unification de Séoul.

«Le gouvernement maintient la position selon laquelle l’aide humanitaire aux personnes vulnérables en Corée du Nord doit être indépendante de toute considération politique», a déclaré le ministre au début de la réunion.

Pour Cho, les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU contre Pyongyang ne concernent pas non plus les activités humanitaires.

«La communauté internationale répond avec fermeté aux provocations du Nord mais met aussi l’accent sur le besoin d’accroître l’aide humanitaire aux Nord-Coréens», a-t-il souligné. «Séparer l’aide de la politique fait partie des principes universels et des valeurs partagées par l’ensemble de la communauté internationale.»

Le ministre de l’Unification, Cho Myoung-gyon, annonce à l'aide d'un marteau l'approbation par le gouvernement sud-coréen d'une assistance au peuple nord-coréen, lors d'une réunion au complexe gouvernemental à Séoul, le jeudi 21 septembre 2017.
Feu vert du gouvernement

Le ministre de l’Unification, Cho Myoung-gyon, annonce à l'aide d'un marteau l'approbation par le gouvernement sud-coréen d'une assistance au peuple nord-coréen, lors d'une réunion au complexe gouvernemental à Séoul, le jeudi 21 septembre 2017.

«Le gouvernement décidera du calendrier des envois et de leur taille après avoir pris en compte divers facteurs comme la situation entre les deux Corées», a ajouté son ministère dans une déclaration.

Le Sud prévoit d’apporter 4,5 millions de dollars via le Programme alimentaire mondial et 3,5 millions de dollars sous forme d’aliments et vaccins via le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Selon un rapport de l’ONU, environ 72% des 24,9 millions de Nord-Coréens souffrent de pénurie alimentaire et malnutrition. Parmi eux, 1,3 million, dont des enfants et femmes enceintes, sont dans une situation très critique.

Ces aides humanitaires au Nord sont les premières décidées par le Sud depuis que Moon Jae-in a pris le pouvoir en mai dernier. Les dernières aides offertes, à travers des organisations onusiennes, remontaient à décembre 2015.

xb@yna.co.kr

(FIN)