2017/09/06 15:55 KST

Article View Option

La Corée du Nord continuera ses provocations tant que son dirigeant ne sera pas éliminé, selon un expert

SEOUL, 06 sept. -- Nam Sung-wook, ancien président de l’Institut pour la stratégie de sécurité nationale (INSS), a estimé ce mercredi que la Corée du Nord poursuivra ses actes de provocation tant que son dirigeant Kim Jong-un ne sera pas éliminé.

Kim serait caractériel et violent, ce qui expliquerait en partie son obsession pour les programmes balistique et nucléaire, selon Nam.

«(Le dernier essai nucléaire) est en grande partie dû au caractère violent de Kim. S’il n’est pas éliminé, le problème persistera», a dit Nam, professeur à l'université de Corée, à des députés du Parti liberté Corée. Nam a dirigé l’INSS de 2008 à 2012.

La Corée du Nord a mené quatre de ses six essais nucléaires sous la direction de Kim Jong-un, qui a pris le pouvoir en 2011 après la mort de son père.

Nam a partagé une anecdote pour illustrer le mauvais caractère de Kim alors que ce dernier étudiait en Suisse. «Comme Kim fumait depuis un jeune âge, sa petite amie (à Pyongyang) l’avait appelé pour lui demander d’arrêter de fumer. Il se mit alors dans une colère verte et la traita de tous les noms.»

Nam pensait déjà à l’époque qu’il n’adviendrait rien de bon si le jeune Kim accédait au pouvoir, a-t-il fait savoir.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)