2017/08/24 16:55 KST

Article View Option

(FOCUS) La Corée du Nord a-t-elle développé de nouveaux ICBM et MSBS ?

Cette photo publiée le 23 août 2017 par la KCNA montre un plan de Hwasong-13 (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Cette photo publiée le 23 août 2017 par la KCNA montre un plan de Hwasong-13 (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 24 août (Yonhap) -- Après la publication de photos d’une inspection du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un qui ont laissé apparaître des plans grossiers de missile balistique de portée intercontinentale Hwasong-13 et missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) Pukguksong-3 prétendus, l’attention se porte désormais sur l’achèvement ou non du développement de ces nouveaux missiles.

En effet, l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) et le quotidien officiel Rodong Sinmun ont publié hier plusieurs photos de la visite d’inspection du dirigeant nord-coréen à l'Institut des matériaux chimiques de la l'Académie des sciences de défense nationale (ANDS), dont certaines ont montré des panneaux accrochés à un mur et offrant des descriptions des structures du Hwasong-13 et du Pukguksong-3.

Selon des experts, le Hwasong-13 serait un missile balistique intercontinental (ICBM) comme son lanceur est composé de trois étages avec un véhicule de rentrée de forme ronde, selon le plan figurant sur l’une des photos. Quant au Pukguksong-3, il s’agirait d’un nouveau MSBS alors qu’un panneau le mentionne comme un «missile balistique stratégique sous-marin».

Les experts estiment aussi que le Hwasong-13 serait toujours en cours de développement alors que le Pukguksong-3 aurait été mis au point.

«Concernant le Hwasong-13, nous pourrons considérer qu’il est en cours de développement comme (des officiels nord-coréens) sont en train de montrer le plan à Kim Jong-un», a analysé Kim Dong-yeob, professeur à l’université de Kyungnam. «Le Pukguksong-3 quant à lui serait dans l’étape précédant le tir d’essai et la Corée du Nord semble vouloir dire qu’elle a encore quelque chose à montrer», a-t-il ajouté.

Un autre expert, Shin Jong-woo, chercheur du Forum coréen sur la défense et la sécurité (KODEF), a partagé l'avis de Kim. «Comme la Corée du Nord a continué à développer un ICBM à propergol solide, le Hwasong-13 serait en cours de développement». Il a également évalué que le Pukguksong-3 aurait déjà été mis au point étant donné qu’une vidéo d’un spectacle destiné à célébrer le lancement «avec succès» du missile balistique de portée intercontinentale Hwasong-14 a montré, derrière Kim Jong-un, un lanceur de MSBS sur lequel était indiqué «Pukguksong-3».

Kim a en outre estimé que le Hwasong-13 serait un ICBM capable de parcourir la distance de 12.000 km et composé d’un premier étage fonctionnant au carburant liquide et de deuxième et troisième étages au carburant solide.

La Corée du Nord a dévoilé le Hwasong-13 (KN-08) à trois étages avec une ogive en forme de cône lors du défilé militaire organisé à l’occasion du centenaire de la naissance de son fondateur Kim Il-sung en 2012 avant de présenter une version améliorée, le Hwasong-13 à deux étages avec une ogive plus arrondie. Pyongyang n’a toutefois jamais testé ces missiles.

Des questions se posent alors pour savoir pourquoi le Nord a dévoilé le plan de Hwasong-13 après avoir effectué deux tirs d’essai de Hwasong-14.

«La Corée du Nord attribue un numéro dès la phase initiale de développement de missile», a noté Kim. «Le Nord aurait donc commencé à mettre au point le Hwasong-13 à trois étages avant d’entamer à la hâte le développement du Hwasong-14 à deux étages à partir du Hwasong-12 dans le but d’exhiber sa capacité à tirer un ICBM avant de s’engager dans un bras de fer avec l’administration Trump», a noté Kim.

Sur cette photo publiée par la KCNA le 23 août 2017, un panneau sur le mur montre la structure du «Pukguksong-3»
Sur cette photo publiée par la KCNA le 23 août 2017, un panneau sur le mur montre la structure du «Pukguksong-3»

lsr@yna.co.kr

(FIN)