2017/08/11 15:37 KST

Article View Option

Menace nord-coréenne : augmentation du niveau des tensions étape par étape

Un rassemblement d'habitants de Pyongyang le 9 août 2017 pour contester la dernière résolution adoptée par le Conseil du sécurité des Nations unies. (Utilisation uniquement en Corée du Sud et redistribution interdite)
Rassemblement à Pyongyang

Un rassemblement d'habitants de Pyongyang le 9 août 2017 pour contester la dernière résolution adoptée par le Conseil du sécurité des Nations unies. (Utilisation uniquement en Corée du Sud et redistribution interdite)

SEOUL, 11 août (Yonhap) -- Il est tout à fait prévisible que la Corée du Nord augmente le niveau des tensions d’une façon mécanique en référence aux réactions de la communauté internationale après avoir menacé les Etats-Unis avec un projet d’«attaque d’encerclement» de l’île de Guam.

D’après une déclaration d'hier du commandant du Corps stratégique de l’Armée populaire de Corée (APC), les étapes restantes pour procéder aux tirs éventuels de quatre missiles balistiques de portée intermédiaire, de type Hwasong-12, prévoient l’élaboration d’un plan d’attaque par le Corps stratégique jusqu’à la mi-août, l’ordonnance de son leader Kim Jong-un pour exécuter ces tirs et le lancement de quatre missiles en direction de Guam.

La Corée du Nord pourrait augmenter le niveau des tensions à chaque étape en analysant les réactions des Etats-Unis puisque la Corée du Nord a toujours donné une réponse face aux paroles du président américain Donald Trump ou aux mouvements des armées américaines. Kim Yeon-cheol, professeur de l’université d’Inje, a noté que «la Corée du Nord a affiché à plusieurs reprises que l’attaque d’encerclement de Guam est une réplique contre l’attaque préemptive des Etats-Unis».

Des habitants de Pyongyang à un rassemblement organisé le 9 août 2017 pour contester l'adoption d'une nouvelle résolution onusienne contre la Corée du Nord. (Utilisation uniquement en Corée du Sud et redistribution interdite)
Contestation

Des habitants de Pyongyang à un rassemblement organisé le 9 août 2017 pour contester l'adoption d'une nouvelle résolution onusienne contre la Corée du Nord. (Utilisation uniquement en Corée du Sud et redistribution interdite)

Robert Carlin, un ancien analyste de la CIA sur la Corée du Nord, a indiqué dans une conférence radiophonique organisée par un site Web spécialisé sur la Corée du Nord, 38 North, que «la Corée du Nord prendra une décision plus dramatique», «il y aura sûrement un avancement vers des choses plus dramatiques, les communiqués et les évènements se succèderont dans les jours à venir», selon le rapport de Radio Free Asia (RFA).

En parallèle à ses actions dans le cadre d’un plan externe, la Corée du Nord a renforcé les propagandes visant à consolider l’union interne en organisant des rassemblements de grande envergure, notamment celui à Pyongyang le 9 août dernier sur la place Kim Il-sung en mobilisant quelque 100.000 Pyongyangais pour contester la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU.

Etant donné que les sanctions internationales imposées contre la Corée du Nord commenceront à affecter la vie quotidienne de son peuple, il faudra que le régime nord-coréen resserre l’union au sein de la société afin de ne pas perdre le contrôle interne. Un transfuge nord-coréen à Séoul a témoigné que «les habitants nord-coréens sentiront psychologiquement plus d’hostilité contre les Etats-Unis avec cette situation actuelle de remontée des tensions», «le régime nord-coréen profitera cet état d’esprit de son peuple.»

Des Pyongyangais sont massivement rassemblés le 9 août 2017 sur la place Kim Il-sung afin de soutenir la position de son gouvernement contestant la nouvelle résolution du Conseil de sécurité des Nations unies imposant des sanctions à son encontre. (Utilisation uniquement en Corée du Sud et redistribution interdite)
Rassemblement de masse

Des Pyongyangais sont massivement rassemblés le 9 août 2017 sur la place Kim Il-sung afin de soutenir la position de son gouvernement contestant la nouvelle résolution du Conseil de sécurité des Nations unies imposant des sanctions à son encontre. (Utilisation uniquement en Corée du Sud et redistribution interdite)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)