2017/08/11 15:11 KST

Article View Option

Séoul rejette l'accusation du Nord sur le mariage forcé de 12 réfugiées

SEOUL, 11 août (Yonhap) -- La Corée du Sud a rejeté ce vendredi l’accusation de la Corée du Nord selon laquelle les 12 Nord-Coréennes qui ont fait défection ensemble en Corée du Sud l'année dernière ont été forcées à se marier au Sud pour donner une fausse impression de meilleure adaptation.

La Corée du Nord a déclaré ce jeudi que la Corée du Sud a monté «une opération sordide et mauvaise» pour éviter le rapatriement des femmes qui ont travaillé dans un restaurant nord-coréen en Chine en tant que serveuses. Pyongyang a revendiqué qu'elles ont été attirées et enlevées par la Corée du Sud.

Le ministère de l'Unification a rejeté ces déclarations du Nord en disant qu'elles sont sans fondement. «Les femmes se concentrent sur leurs études et se sont bien installées en Corée du Sud. La revendication de la Corée du Nord liée au mariage forcé est sans fondement», a déclaré le porte-parole du ministère de l'Unification, Baik Tae-hyun, lors d'un briefing de presse.

En échange pour l’organisation des réunions de familles séparées, la Corée du Nord demande que Séoul rapatrie les 12 anciennes serveuses et Kim Ryon-hee, une réfugiée nord-coréenne qui a exprimé en public son souhait de retourner en Corée du Nord.

«Elles se sont réfugiées en Corée du Sud selon leur volonté. Alors il n'y a pas de raison pour le gouvernement de les rapatrier», a dit le porte-parole.

Le mois dernier, le gouvernement sud-coréen a proposé une réunion entre Croix-Rouge des deux Corées pour discuter de retrouvailles de familles séparées, mais le Nord garde toujours le silence. «Nous exhortons la Corée du Nord à accepter rapidement notre proposition de dialogue alors que le sujet lié aux familles séparées est urgent», a-t-il ajouté.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)