2017/08/10 09:03 KST

Article View Option

(2e LD) Pyongyang envisage à nouveau de tirer 4 missiles Hwasong-12 autour de Guam

Le missile balistique de portée intermédiaire nord-coréen Hwasong-12 lors d'un défilé militaire (Photo d'archives, Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Hwasong-12

Le missile balistique de portée intermédiaire nord-coréen Hwasong-12 lors d'un défilé militaire (Photo d'archives, Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 10 août (Yonhap) -- Les autorités militaires nord-coréennes ont déclaré ce matin qu’elles sont en train de mener un examen pour tirer quatre missiles balistiques de portée intermédiaire Hwasong-12 autour de l’île de Guam.

Le chef du Corps stratégique de l’Armée populaire de Corée (APC), Kim Rak-gyom, a fait une déclaration en disant que «comme nous l'avons annoncé (hier), le Corps stratégique de l’APC envisage prudemment des tirs simultanés de quatre missiles balistiques de portée intermédiaire, de type Hwasong-12, dans le cadre d’une maîtrise et d'une dissuasion contre les principales bases militaires (américaines) à Guam et pour émettre notre message d’avertissement aux Etats-Unis.»

«Ces missiles balistiques de portée intermédiaire, de type Hwasong-12, s’envoleront dans le ciel de Shimane, Hiroshima et Kochi au Japon puis toucheront les eaux à 30-40 km de l’île de Guam en achevant un parcours de 3.356,7 km en 1.065 secondes», a déclaré le commandant du Corps stratégique de l’APC.

«Le Corps stratégique élaborera un plan d’attaque d’encerclement contre Guam jusqu’à la mi-août afin de le rapporter à notre camarade et commandant suprême des forces nucléaires de la République, alors on attendra son ordre tout en maintenant notre position prête (à tirer)», a dit Kim.

Le commandant du Corps stratégique de l'APC avec Kim Jong-un en veste noir (Photo d'archives, Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Kim Rak-gyom (cercle rouge)

Le commandant du Corps stratégique de l'APC avec Kim Jong-un en veste noir (Photo d'archives, Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

La déclaration d’aujourd’hui de Kim est une répétition d’un communiqué publié hier par le porte-parole du Corps stratégique qui avait parlé d’attaque d’encerclement de l’île de Guam mais des informations sur le trajet, la distance à parcourir et la position de frappe des missiles Hwasong-12 ont été fournies aujourd’hui.

A ce propos, le commandant du Corps stratégique a précisé que «malgré notre avertissement fait dans le communiqué du porte-parole de notre Corps stratégique hier, suffisamment compréhensible pour les Etats-Unis, le commandant suprême américain, lui-même, a craché des propos déplacés comme ‘‘le feu et la fureur’’ et cela stimule encore les nerfs de nos soldats des forces d’artillerie Hwasong».

«Ces actions militaires que l’on va prendre en visant les bases militaires d’invasion de l’impérialiste américain serviront de prescription efficace pour entraver les actions frénétiques des Etats-Unis sur la péninsule coréenne et dans les régions environnantes», a noté Kim dans sa déclaration, en ajoutant que les autorités militaires nord-coréennes envisagent même de diffuser les images de cette attaque d’encerclement de l’île de Guam.

La déclaration de ce matin conclut que «nous regardons de très près les paroles et les mouvements des Etats-Unis». Avant cette déclaration, le président américain Donald Trump avait indiqué que la Corée du Nord doit être consciente que ne pas menacer les Etats-Unis est la meilleure solution pour elle sinon «ils affronteront le feu et la fureur que le monde entier n’a jamais vécu, plus précisément, ils devront faire face à la ‘‘force’’».

Certains observateurs estiment que la Corée du Nord pourrait lancer des missiles vers l’île de Guam dans le cadre d’une démonstration de force autour des dates des exercices militaires conjoints entre les Etats-Unis et la Corée du Sud qui commenceront fin août.

Le missile balistique de portée intermédiaire nord-coréen Hwasong-12, tiré le 14 mai 2017 (Photo d'archives, Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Hwasong-12

Le missile balistique de portée intermédiaire nord-coréen Hwasong-12, tiré le 14 mai 2017 (Photo d'archives, Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)