2017/07/12 09:00 KST

Article View Option

Washington continue à envisager un boycott secondaire contre la Corée du Nord

WASHINGTON, 11 juil. (Yonhap) -- Les Etats-Unis sont toujours en train d’étudier l’éventualité d’imposer un boycott secondaire à la Corée du Nord afin de tarir les ressources de Pyongyang qui cherche à développer ses programmes nucléaire et balistique, a indiqué mardi le département d’Etat américain.

La Corée du Nord est actuellement sous le coup de diverses sanctions pour ses lancements de missiles et essais nucléaires, mais le tir de missile balistique, prétendument intercontinental, de la semaine dernière devrait entraîner des mesures encore plus sévères.

«Nous pourrions envisager des sanctions contre des tiers et d’autres pays s’il sont impliqués dans des activités qui aident la RPDC (République populaire démocratique de Corée) à gagner de l’argent», a dit la porte-parole du département, Heather Nauert, lors d’un point-presse.

Elle a rappelé que Washington a placé la semaine dernière des entités chinoises sous des sanctions de type «boycott secondaire», pour couper des flux financiers vers le Nord.

«Les Etats-Unis continuent à étudier ces voies pour tenter de stopper l’argent qui va illégalement en Corée du Nord, pour le financement de son programme illégal d’armes», a ajouté Nauert. Selon elle, la Chine est le «seul levier» pour traiter avec Pyongyang et doit donc agir plus pour contrôler le régime récalcitrant.

«Nous poursuivons les conversations avec les officiels du gouvernement chinois, à tous les niveaux, aux niveaux les plus élevés, et nous continuons à dire "merci pour ce que vous avez fait mais nous espérons et voulons que vous fassiez beaucoup plus".»

Porte-parole du département d'Etat des Etats-Unis. (Capture d'écran du site Internet du départment américain)
Heather Nauert

Porte-parole du département d'Etat des Etats-Unis. (Capture d'écran du site Internet du départment américain)

xb@yna.co.kr

(FIN)