2017/07/10 15:08 KST

Article View Option

Séoul envisage d'envoyer à nouveau des aides au Nord via des organisations internationales

SEOUL, 10 juil. (Yonhap) -- Le gouvernement envisage de relancer ses aides humanitaires à la Corée du Nord à travers des organisations internationales comme Séoul cherche à accroître les échanges intercoréens civils, a fait savoir ce lundi le porte-parole du ministère de l’Unification Lee Duk-haeng.

La Corée du Sud a arrêté de faire parvenir des aides destinées aux classes vulnérables en Corée du Nord à travers des agences onusiennes après les tests nucléaires et balistiques du Nord l’année dernière.

Cela dit, le président Moon Jae-in a déclaré lors du sommet du G20 de la semaine dernière que les aides humanitaires dans les domaines des soins médicaux et de la santé ne devaient être liées à la situation politique, évoquant le problème de malnutrition chez les enfants en bas âge au Nord.

Le ministère de l’Unification a noté que les organisations internationales telles que le Fonds international des Nations Unies pour le secours de l'enfance (Unicef) et le Programme alimentaire mondial ont demandé au gouvernement de relancer ses soutiens.

«Nous avons arrêté de fournir des aides (via les organisations internationales) après les tests nucléaires et de missile de la Corée du Nord en 2016 mais envisageons de les relancer sous condition (d’une garantie) de transparence et suivi», a déclaré le porte-parole lors d’un point de presse.

Il a aussi noté que le ministère étudiait la nécessité de fournir des soutiens alimentaires et vaccins aux enfants et femmes enceintes de la Corée du Nord.

«Nous envisageons aussi d’autoriser les groupes civils à fournir des aides, tout en aidant à travers des organisations internationales», a-t-il ajouté.

Séoul a autorisé des groupes civils à envoyer des aides à la Corée du Nord après l’entrée en fonction de Moon en mai dernier mais Pyongyang a refusé pour protester contre le soutien de Séoul aux dernières sanctions onusiennes.

lsr@yna.co.kr

(FIN)