2017/07/09 13:50 KST

Article View Option

Pyongyang condamne le survol des deux B-1B en Corée du Sud

Le bombardier stratégique de l'armée américaine B-1B (à gauche) largue une bombe guidée au dessus du terrain d'exercices militaires Pilseung dans la province du Gangwon en Corée du Sud, ce samedi 8 juillet 2017. (Armée de l'air=Yonhap)
Largage

Le bombardier stratégique de l'armée américaine B-1B (à gauche) largue une bombe guidée au dessus du terrain d'exercices militaires Pilseung dans la province du Gangwon en Corée du Sud, ce samedi 8 juillet 2017. (Armée de l'air=Yonhap)

SEOUL, 09 juil. (Yonhap) -- Au lendemain des manœuvres aériennes des deux bombardiers américains supersoniques B-1B Lancers du 8 juillet, Pyongyang a virilement dénoncé ces actions militaires en jugeant qu'elles représentent «un pari qui tente de mettre le feu à la mèche de la guerre atomique».

Deux bombardiers stratégiques américains B-1B accompagnés de quatre chasseurs des armées sud-coréennes et américaines, 2 F-15K et 2 F-16, ont survolé hier le ciel de la Corée du Sud dans le cadre d'un exercice de bombardement avec une bombe guidée de haute précision. IIs ont volé près de la Zone démilitarisée avant de retourner à leur base aérienne à Guam.

Le quotidien nord-coréen Rodong Sinmun a publié un commentaire intitulé «Il ne faut pas jouer avec des allumettes près de la poudrière» qui dit «c’est un pari militaire dangereux qui tente de mettre le feu à la mèche de la guerre atomique sur la péninsule coréenne», «si les Etats-Unis parlent ouvertement du déploiement de ses bombardiers stratégiques d’une façon régulière, c’est l'action d’un fou qui tente de jouer avec des allumettes près d'une poudrière.»

Justifiant ses programmes balistiques comme un moyen de faire face à la menace de guerre nucléaire des Etats-Unis, le quotidien nord-coréen a noté que «si notre République prend des mesures pour sophistiquer ses forces nucléaires de façon continuelle, c’est complètement légitime pour mettre fin à la menace de guerre atomique des Etats-Unis».

Le quotidien officiel du Parti du travail nord-coréen a conclu que «la péninsule coréenne est une zone explosive reconnue mondialement, là où demeurent des risques persistants de guerre atomique et où la concentration en armes n'est comparable à aucune autre zone de la planète».

Les avions de chasse sud-coréens et américains escortent les deux bombardiers B-1B, le 8 juillet 2017. (Armée de l'air=Yonhap)
Manoeuvres aériennes de B-1B

Les avions de chasse sud-coréens et américains escortent les deux bombardiers B-1B, le 8 juillet 2017. (Armée de l'air=Yonhap)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)