SNS Share
Article View Option

2017/05/19 11:30 KST

(2e LD) Tillerson parle de «garantie de la sécurité du régime nord-coréen et pas d’invasion»

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson (AP=Yonhap)

WASHINGTON, 18 mai (Yonhap) -- Les Etats-Unis ne changeront pas le régime nord-coréen, n'envahiront pas Pyongyang et garantiront la sécurité du régime nord-coréen, a déclaré ce jeudi le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson.

Ces remarques, faites lors d'une rencontre de 40 minutes avec l'émissaire spécial du président sud-coréen Moon Jae-in pour les Etats-Unis, Hong Seok-hyun, sont les dernières d'une série de signes selon lesquels Washington pourrait aller dans le sens du dialogue et de l'engagement avec Pyongyang après des mois de tensions et d'échanges de rhétoriques incendiaires.

«La chose la plus impressionnante que j'ai entendue (de Tillerson) est que les sanctions et la pression ne visent pas à harceler la Corée du Nord, mais sont destinées à créer une opportunité de développement pour la Corée du Nord en la faisant s'ouvrir et abandoner son programme nucléaire», a déclaré Hong.

Tillerson a également indiqué qu'il souhaite que le Nord «fasse confiance» aux Etats-Unis. Il a aussi dit qu’il y a beaucoup d'entreprises qui souhaitent investir en Corée du Nord et que si Pyongyang fait le bon choix, cela sera bien pour son développement, selon Hong.

Tillerson a de plus fait savoir que les Etats-Unis communiquent uniquement via des canaux publics et que le Nord ne doit pas s'enquérir des intensions américaines «à travers des canaux informels», selon un membre de la délégation de Hong.

Si le Nord souhaite dialoguer avec les Etats-Unis, Tillerson a dit qu'il doit s'abstenir d'effectuer des essais nucléaires et balistiques pendant un certain temps pour créer une atmosphère appropriée au dialogue, a dit l'officiel.

L'envoyé spécial du président Moon Jae-in aux Etats-Unis, Hong Seok-hyun.

Hong est arrivé à Washington ce mercredi et a rencontré le président américain Donald Trump à la Maison-Blanche. Durant la rencontre, Trump a exprimé son souhait de travailler étroitement avec Moon pour renforcer l'alliance et résoudre le problème nucléaire nord-coréen, a indiqué Hong.

L'émissaire spécial a également tenu une réunion bilatérale avec le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche H.R. McMaster afin de discuter des sujets imminents entre les deux nations, y compris des tensions avec la Corée du Nord et du déploiement du système de défense antimissile à haute altitude THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) sur le sol sud-coréen.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)