SNS Share
Article View Option

2017/05/16 10:43 KST

Tir de missile nord-coréen : l’OMI n’avait pas été informée préalablement

Le décollage du missile balistique stratégique de portée intermédiaire-longue, Hwasong-12, d'après l'Agence centrale de presse nord-coréenne, le 15 mai 2017 (KCNA=Yonhap, Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Hwasong-12

Le décollage du missile balistique stratégique de portée intermédiaire-longue, Hwasong-12, d'après l'Agence centrale de presse nord-coréenne, le 15 mai 2017 (KCNA=Yonhap, Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 16 mai (Yonhap) -- D’après un rapport de la radio américaine Radio Free Asia (RFA) ce mardi, les autorités nord-coréennes n’avaient pas informé à l’avance l’Organisation maritime internationale (OMI) du tir d’essai de missile balistique stratégique, prétendument un Hwasong-12, par la Corée du Nord vers la mer de l’Est le 14 mai dernier.

Dans une réponse émise par courriel à RFA, l’officiel de l’OMI a confirmé qu’il n’y a eu aucune information préalable transmise par les autorités nord-coréennes. Si la fusée ou le missile retombe en mer, les navires qui passent dans le secteur risquent d’être endommagés ou détruits. C’est pourquoi, l’OMI recommande fortement de fournir des informations en cas de lancement, concernant notamment les coordonnées géographiques des débris mais la Corée du Nord, pays membre de l’OMI, n’a pas respecté cette règle.

La trajectoire du missile balistique nord-coréen tiré le 14 mai 2017.
Tir de missile

La trajectoire du missile balistique nord-coréen tiré le 14 mai 2017.

Depuis le début de l’année 2017, le régime nord-coréen a effectué sept tirs d’essai de missiles balistiques, dont quatre vers la mer de l’Est, sans en informer l’OMI. Le constat a été le même pour l’an dernier et l’OMI a exprimé des regrets après les tirs de missiles nord-coréens.

En faisant une analyse de données de l’OMI archivées depuis 2001, RFA a expliqué que la Corée du Nord n’a qu’une seule fois prévenu l’OMI pour le lancement d’une fusée afin de mettre en orbite un soi-disant satellite. Les tirs de missiles n’ont jamais fait l’objet d’une notice préalable envoyée à l’OMI.

A la veille du tir de missile balistique Hwasong-12 (appellation nord-coréenne), le jeune leader du régime nord-coréen, Kim Jong-un, regarde un tracteur-érecteur-lanceur. (KCNA=Yonhap, Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Un Hwasong-12 devant Kim Jong-un

A la veille du tir de missile balistique Hwasong-12 (appellation nord-coréenne), le jeune leader du régime nord-coréen, Kim Jong-un, regarde un tracteur-érecteur-lanceur. (KCNA=Yonhap, Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)