SNS Share
Article View Option

2017/05/15 15:20 KST

Le Nord n'aurait pas encore maîtrisé la technologie de rentrée atmosphérique des missiles

Porte-parole du ministère de la Défense Moon Sang-gyun (Photo d'archives Yonhap)
Porte-parole du ministère de la Défense Moon Sang-gyun (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 15 mai (Yonhap) -- La Corée du Nord semble n’avoir pas encore maîtrisé la technologie de rentrée atmosphérique des missiles, la clé pour le développement des missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) malgré le «succès» de son dernier tir d’essai de missile, a estimé ce lundi un officiel du Comité des chefs d’état-major interarmées (JCS).

La Corée du Nord avait revendiqué plus tôt dans la journée avoir testé hier avec «succès» un missile de portée intermédiaire nouvellement développé. Le missile a parcouru la distance de 787 km après avoir atteint l’altitude de 2.111,5 km.

L'officiel du JCS a déclaré aux journalistes que la revendication du Nord serait vraie, compte tenu des données collectées par Séoul, Washington et Tokyo.

A la question de savoir si le missile du Nord est capable de surgir au-dessus de l’atmosphère terrestre et de rentrer, l’officiel du JCS a répondu que «nous pensons que la possibilité est faible».

Le porte-parole du ministère de la Défense Moon Sang-gyun a de son côté noté lors d'un point de presse que «des examens supplémentaires sont nécessaires pour confirmer» si le tir d'essai a permis de vérifier ou non les spécifications tactiques et technologiques du missile balistique prétendues par Pyongyang.

lsr@yna.co.kr

(FIN)