SNS Share
Article View Option

2017/05/14 16:11 KST

Tir de missile : «Séoul appelle Pyongyang à revenir à la table du dialogue»

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères annonce le communiqué du gouvernement suite au tir d'essai du missile balistique au matin du 14 mai 2017.
Cho June-hyuck

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères annonce le communiqué du gouvernement suite au tir d'essai du missile balistique au matin du 14 mai 2017.

SEOUL, 14 mai (Yonhap) -- Dans un communiqué du gouvernement annoncé par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Séoul a condamné le tir d’essai de missile balistique effectué ce matin par Pyongyang en l'appelant à revenir à la table du dialogue sur la dénucléarisation.

Cho June-hyuck, le porte-parole du ministère, a noté dans le communiqué publié ce dimanche que «le gouvernement condamne fermement cette provocation» qui enfreint les résolutions onusiennes et représente une menace sérieuse pour la paix et la sécurité du monde entier.

Ce communiqué a tout de même ouvert la voie à un éventuel dialogue intercoréen ou multilatéral en disant «nous voulons que la Corée du Nord revienne à la table du dialogue en vue de sa dénucléarisation et arrête ses provocations», reflétant la politique du nouveau président Moon Jae-in qui assumé sa fonction de chef d’Etat au lendemain de son élection du 9 mai dernier.

Tout de même, Séoul n’a pas manqué de condamner ce tir d’essai de missile balistique qui a parcouru environ 700km ce matin. «Le gouvernement remarque en particulier que cette provocation a eu lieu juste après l’investiture de la nouvelle administration», «la Corée du Nord ne doit pas tenter d'éprouver la volonté de notre gouvernement et de la communauté internationale, y compris des Etats-Unis et de la Chine, en ce qui concerne l'instauration de la paix et de la dénucléarisation», a indiqué le communiqué

Avant cette sortie du communiqué du gouvernement, les autorités militaires sud-coréennes ont mis en garde Pyongyang en demandant l’arrêt immédiat des programmes nucléaire et balistique et ont promis des «répliques sévères en cas de provocations téméraires continuelles.»

Le lancement du missile balistique de portée intermédiaire (IRBM), appelé Pukguksong-2 (étoile polaire en français) du 12 février 2017. (Photo d'archives, utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Pukguksong-2

Le lancement du missile balistique de portée intermédiaire (IRBM), appelé Pukguksong-2 (étoile polaire en français) du 12 février 2017. (Photo d'archives, utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)