SNS Share
Article View Option

2017/03/20 14:04 KST

Le commerce intercoréen au plus bas en 17 ans suite à la fermeture de Kaesong

Parc industriel intercoréen de Kaesong

SEOUL, 20 mars (Yonhap) -- Le commerce intercoréen a connu son plus bas niveau en 17 ans l'année dernière, alors que la Corée du Sud a fermé le parc industriel conjoint de Kaesong en réponse à un essai nucléaire et des tirs de missiles, a montré ce lundi le livre blanc sur l'unification, publié par le ministère de l'Unification.

Le volume du commerce intercoréen a atteint 333 millions de dollars l'année dernière après avoir été de 2,71 milliards de dollars de l'année précédente, selon le livre blanc 2017.

Le chiffre a marqué le volume le plus faible depuis les 333 millions de dollars enregistrés en 1999, a-t-il ajouté. Les expéditions du Sud vers le Nord ont atteint 147 millions de dollars tandis que la valeur des produits nord-coréens expédiés au Sud a été de 186 millions de dollars.

La plupart du commerce intercoréen 2016 a été réalisée avant le 10 février 2016, quand Séoul a fermé le complexe industriel de Kaesong suite à un essai nucléaire et un lancement de fusée à longue portée.

Si la production du parc industriel n’est pas prise en compte, il n'y a presque pas eu d’échanges entre les deux Corées l'année dernière, a montré le rapport. Le complexe industriel de Kaesong, qui était considéré comme un symbole de la réconciliation intercoréenne, accueillait un total de 124 petites et moyennes entreprises (PME) sud-coréennes avec plus de 54.000 travailleurs nord-coréens pour produire des biens, tels que des vêtements et ustensiles.

Séoul a presque suspendu tous les échanges intercoréens au niveau civil depuis le quatrième essai nucléaire de Pyongyang en janvier 2016. Le gouvernement a seulement approuvé la livraison de médicaments contre la tuberculose de la fondation EugeneBell vers la Corée du Nord l'année dernière. La valeur de cette livraison a totalisé 2 millions de dollars, l’unique échange non commercial avec la Corée du Nord en 2016, a déclaré le livre blanc.

Le gouvernement a déclaré qu'il continuerait à fournir des aides humanitaires à la Corée du Nord malgré sa décision de suspendre les échanges intercoréens. Mais il n'a pas étendu les aides vers la Corée du Nord pour les dommages provoqués par les inondations de l'année dernière, en citant les tensions sur la péninsule divisée, provoquées par le cinquième essai nucléaire de Pyongyang en septembre de la même année.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)