SNS Share
Article View Option

2017/03/16 19:25 KST

L'ambassade de Corée du Nord en Chine exprime son opposition aux exercices militaires conjoints

PEKIN, 16 mars (Yonhap) -- L'ambassade de Corée du Nord en Chine a exprimé ce jeudi sa forte opposition aux exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington, affirmant qu'ils contribuent à la hausse des tensions sur la péninsule.

L'ambassade nord-coréenne a déclaré à un groupe de correspondants étrangers conviés à une conférence de presse que le déploiement du système antimissile américain THAAD en Corée du Sud affectera l'équilibre stratégique en Asie. Les journalistes sud-coréens se sont vu refuser l'accès à la conférence de presse.

«Nous ne pouvons pas accepter les exercices militaires conjoints car ils sont source de tensions sur la péninsule coréenne», a déclaré le diplomate nord-coréen Pak Myong-ho, selon les médias étrangers.

Séoul et Washington mènent actuellement les manœuvres militaires Foal Eagle, qui dure deux mois, et Key Resolve, qui a débuté lundi et se tiendra durant deux semaines. Pyongyang dénonce ces exercices annuels comme étant une répétition à une invasion de la Corée du Nord.

Pak a aussi affirmé que la venue du THAAD en Corée du Sud menace la Corée du Nord, la Chine et la Russie. Les premiers éléments de la batterie THAAD sont arrivés mardi dernier en Corée du Sud. Le système a pour vocation de se prémunir des missiles balistiques nord-coréens.

«Le déploiement du système THAAD affectera l'équilibre stratégique en Asie», a estimé Pak.

Le diplomate nord-coréen a par ailleurs insisté que le récent assassinat en Malaisie de Kim Jong-nam, que Pyongyang ne reconnaît pas en tant que tel, est une manœuvre politique des États-Unis et de la Corée du Sud destinée à ternir la réputation de la Corée du Nord.

Séoul affirme que le régime nord-coréen a commandité le meurtre, Pyongyang, qui identifie la victime comme étant un certain Kim Chol, accuse la Malaisie et la Corée du Sud d'avoir manipulé conjointement l'enquête sur l’assassinat.

Le personnel de l'ambassade nord-coréenne en Chine interdit l'accès des journalistes sud-coréens à la conférence de presse du 16 mars 2017.
Le personnel de l'ambassade nord-coréenne en Chine interdit l'accès des journalistes sud-coréens à la conférence de presse du 16 mars 2017.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)