SNS Share
Article View Option

2017/03/13 15:08 KST

Le Nord est prêt à effectuer un essai nucléaire à tout moment, selon Séoul

SEOUL, 13 mars (Yonhap) -- La Corée du Nord est prête à effectuer un essai nucléaire à tout moment si le régime en décide ainsi, a estimé ce lundi le ministère de l’Unification.

Des images satellite du site nucléaire de Punggye-ri, dans le nord-est du pays communiste, montrent qu’un tunnel en train d’être creusé a le potentiel de permettre à la Corée du Nord d’effectuer d’autres tests nucléaires souterrains d’une puissance significativement supérieure, selon 38 North, site américain suivant de très près le Nord.

«Le gouvernement pense que Pyongyang pourrait procéder à une provocation nucléaire à tout moment comme ses tests nucléaires sont menés selon le plan de développement d'armes nucléaires du pays», a déclaré le porte-parole du ministère Jeong Joon-hee, lors d’un point de presse.

La Corée du Nord a effectué deux essais nucléaires rien que l’année dernière après ceux de 2006, 2009 et 2013.

Pyongyang cherche à procéder à un autre essai nucléaire autour de l’élection présidentielle sud-coréenne de cette année, avait prévu en décembre dernier Thae Yong-ho, ancien numéro deux de l’ambassade de Corée du Nord au Royaume-Uni qui a fait défection l’année dernière.

Des experts ont noté que le Nord pourrait se livrer à une provocation balistique ou nucléaire en avril, mois où le pays célèbrera de grands anniversaires tels que le 105e anniversaire du défunt fondateur du pays, Kim Il-sung, le 15 avril et le 85e anniversaire de la fondation de l’Armée populaire de Corée (APC) le 25 avril.

Par ailleurs, le ministère a rejeté la revendication à répétition de la Corée du Nord selon laquelle elle n’aura plus besoin de posséder d’armes nucléaires si Séoul et Washington mettent fin à leurs exercices militaires annuels.

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont entamé de grandes manœuvres militaires le 1er mars sur fond de tensions accrues après le lancement d’un nouveau type de missile balistique de portée intermédiaire par le Nord le mois dernier.

Jeong a noté que la revendication du Nord selon laquelle il abandonnera le programme d’armes nucléaires en contrepartie de la fin des exercices militaires s’est déjà avérée fausse.

lsr@yna.co.kr

(FIN)