SNS Share
Article View Option

2017/03/12 10:36 KST

RFA : le Nord interdit les portables pour contenir les nouvelles sur l'assassinat de Kim Jong-nam

SEOUL, 12 mars (Yonhap) -- Les autorités nord-coréennes ont interdit aux habitants de la région frontalière avec la Chine d’utiliser des téléphones portables, probablement pour empêcher les informations sur l'assassinat de Kim Jong-nam, demi-frère de leur dirigeant Kim Jong-un, de se propager dans le pays, a rapporté ce dimanche la radio américaine Radio Free Asia (RFA), citant Asia Press, un média japonais se consacrant à la situation intérieure en Corée du Nord.

Lors d'une conférence donnée le 6 mars dernier dans une ville située près de la frontière sino-nord-coréenne, les organisateurs ont appelé à se dénoncer ou signaler les personnes qui ont échangé des photos ou textes à travers des SMS avec des pays étrangers, a déclaré une source auprès d’Asia Press.

Ils ont également averti que les franchissements illicites de la frontière constituent des actes de trahison.

Le chef du bureau à Osaka d'Asia Press, Jiro Ishimaru, a analysé que cette interdiction d'utilisation des téléphones portables et la volonté déclarée de punir les entrées illégales en Chine pourraient être liées au meurtre de Kim Jong-nam.

«Je pense que la propagation d'informations liées à l'assassinat de Kim Jong-nam n'est qu'une question de temps mais les autorités nord-coréennes y veilleront», a-t-il noté.

«Elles n’ont pas d’autre choix que de renforcer le contrôle dans les régions frontalières comme les provinces du Ryanggang, du Hamgyong du Nord et du Pyongyan du Nord, mais il semble que ça ne marche pas bien.»

Lors de la conférence, la lutte contre les stupéfiants a été aussi soulignée comme il y a un nombre croissant d'habitants qui vendent ou consomment des stupéfiants. «Je pouvais sentir que la distribution de drogues est devenue un vrai fléau dans la société nord-coréenne», a fait remarquer le journaliste japonais.

lsr@yna.co.kr

(FIN)