SNS Share
Article View Option

2017/03/12 09:59 KST

La Corée du Nord se prépare à un essai nucléaire encore plus puissant, selon des experts américains

SEOUL, 12 mars (Yonhap) -- La Corée du Nord est en train de creuser un nouveau tunnel sur le site nucléaire de Punggye-ri qui pourrait supporter une explosion 14 fois plus importante que le dernier en date, ont indiqué samedi des observateurs américains sur le site 38 North, géré par l’U.S.-Korea Institute de la School of Advanced International Studies de l’université John-Hopkins à Washington.

Des images satellite du site, situé dans le nord-est du pays, où le Nord a effectué quatre de ses cinq tests nucléaires souterrains, montrent qu’un grand tunnel est en passe de se former, selon leur analyse.

«Le creusement du tunnel sous le mont Mantap, via le portail Nord, a le potentiel de permettre à la Corée du Nord d’effectuer d’autres tests nucléaires souterrains d’une puissance significativement supérieure, pouvant aller jusqu’à 282 kilotonnes», estime un article écrit par Frank Pabian et David Coblentz, tous deux du Laboratoire national de Los Alamos.

Le dernier essai nucléaire du Nord, dont la puissance a été évaluée à 15-20 kilotonnes, a eu lieu le 9 septembre 2016. Un kilotonne est l’équivalent de 1.000 tonnes de TNT. Selon les experts, des travaux n’ont pu être observés qu’au portail Nord depuis. «Cela laisse penser que le portail Nord devrait continuer à être utilisé comme le principal pour les tests (futurs)», prédisent-ils.

De son côté, John Schilling, un ingénieur de l’U.S. Aerospace Corporation, a dit dans une interview accordée samedi sur Radio Free Asia que la Corée du Nord pourrait lancer avec succès un missile balistique intercontinental dans les deux prochaines années pour un déploiement avant 2020.

(Capture d'écran du site Internet 38 North)
Site nucléaire de Punggye-ri, dans la province du Hamgyong du Nord

(Capture d'écran du site Internet 38 North)

xb@yna.co.kr

(FIN)