SNS Share
Article View Option

2012/08/21 20:02 KST

Le Nord réitère ses menaces contre les manœuvres militaires du Sud et des Etats-Unis

SEOUL, 21 août (Yonhap) -- La Corée du Nord a menacé d’utiliser la force ce mardi, le pays communiste ayant décidé d'intensifier sa campagne virulente contre l'exercice militaire conjoint entre le Sud et des Etats-Unis qui a débuté hier.

  
Le Nord dénonce depuis longtemps ces exercices militaires annuels, ceux de cette année ayant commencé lundi en Corée du Sud pour une durée de 12 jours, avec la mobilisation d'environ 56.000 soldats sud-coréens et près de 30.000 soldats américains.

  
Le Commandement des forces conjointes a déclaré qu’il avait informé le Nord de la «nature défensive» de cet exercice qui a reçu le nom d'Ulchi Freedom Guardian, mais Pyongyang a insisté sur le fait qu'il s'agissait selon lui de «manœuvres de guerre».

  
«L’exercice guerrier... montre que les Etats-Unis sont des persécuteurs de la paix et des fauteurs de guerre dans ce nouveau siècle et qu’ils mettent en danger la stabilité de la péninsule coréenne», a indiqué l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) en relayant un communiqué de la Mission de Panmunjom de l'Armée populaire de Corée.

  
«Comme il est devenu plus clair que la souveraineté et la paix de la nation, qui sont plus précieuses que notre propre vie, ne peuvent être garanties que par les armes, l'armée et le peuple de la RPDC riposteront physiquement à tout moment, librement, afin de sauvegarder sa souveraineté et sa paix» a précisé le communiqué rédigé en anglais.

  
«La RPDC n'a pas d'autre choix que de se résoudre à utiliser la force», a indiqué le Nord, décrivant les exercices militaires comme «un scénario de guerre réelle». L'acronyme RPDC se réfère à la République démocratique populaire de Corée, nom officiel du Nord.

  
Séoul s’est engagé plus tôt dans la journée à prendre des mesures beaucoup plus fortes que d'habitude dans le cas où le Nord lancerait une attaque d'artillerie durant l'exercice militaire conjoint. Les deux Corées ont souvent échangé des tirs d'artillerie près de la frontière maritime quelques jours avant le début de l'événement militaire annuel.

   catherine@yna.co.kr
(FIN)