SNS Share
Article View Option

2012/08/14 14:09 KST

Dokdo : le Nord accuse Lee et le Japon de raviver les tensions

SEOUL, 14 août (Yonhap) -- La Corée du Nord a fortement critiqué le président sud-coréen Lee Myung-bak et le Japon pour avoir à nouveau relancé le conflit sur les îlots de Dokdo, en mer de l’Est.

  
Réagissant pour la première fois à la visite de Lee à Dokdo le 10 août dernier, l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a accusé Lee d’avoir ranimé les revendications territoriales du Japon concernant ces îlots en adoptant une «diplomatie de profil bas» à l’égard de Tokyo.

  
La visite de Lee est perçue comme «cherchant à cacher ses vraies couleurs de laquais pro-japonais, à calmer la colère de l’opinion publique et à surmonter la crise de sa gouvernance», a dit la KCNA dans une dépêche en anglais publiée hier.

  
Le Nord a dans le passé été souvent critique vis-à-vis de Lee, pour ses positions inflexibles face au Nord communiste depuis son accession au pouvoir en 2008.

  
En qualifiant d’«impudente» la revendication territoriale du Japon, le rapport de la KCNA a estimé qu’elle était attribuable à la «diplomatie de profil bas et flagornerie à l’égard du Japon» du gouvernement de Séoul.

  
Le site Internet de propagande de Pyongyang Uriminzokkiri a aussi déploré la position de Tokyo, causée selon lui par les politiques des conservateurs soumis du Sud.

  
«Concernant cette question territoriale directement liée à la dignité nationale, aucune concession ni compromis ne peut être fait», a ajouté le site.

  
xb@yna.co.kr
(FIN)