> Corée du Nord
2012/06/03 10:11 KST
Séoul, Washington et Tokyo s'entendent pour dissuader ensemble le Nord


SEOUL, 03 juin (Yonhap) -- Le ministre sud-coréen de la Défense Kim Kwan-jin, le secrétaire américain de la Défense U.S. Leon Panetta et le vice-ministre principal japonais de la Défense se sont entendus pour renforcer constamment leur coopération trilatérale en matière de défense afin de dissuader les provocations du Nord, a indiqué hier le ministère de la Défense.

  
Les représentants officiels de la défense des trois pays sont parvenus à cet accord lors de leur réunion qui a eu lieu hier à Singapour, en marge du 11e Sommet sur la sécurité en Asie, ou Dialogue de Shangri-La, a précisé le ministère.

  
«Les trois ministres sont tombés d'accord sur le fait que les provocations continues de la Corée du Nord, dont le naufrage de la corvette Cheonan de la ROC (Corée du Sud) et le bombardement de l’île de Yeonpyeong en 2010, ainsi que le lancement de son missile en avril 2012, menaçaient sérieusement la paix et la stabilité de la péninsule coréenne, le nord-est de l’Asie et le monde», ont indiqué les ministres dans une déclaration commune.

  
«La Corée du Nord doit comprendre qu'elle n’aboutira à rien avec des menaces et des provocations, et qu'un tel comportement ne fera qu'intensifier son isolement international».

  
Les trois ministres ont poursuivi leur déclaration en reconfirmant la déclaration présidentielle du 16 avril 2012 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui exige que le Nord respecte ses obligations conformément aux résolutions 1718 et 1874 du Conseil de sécurité, dont l’abandon de la totalité de ses armes et programmes nucléaires. Pyongyang avait procédé au test de ses dispositifs nucléaires en 2006 et 2009, alors même que les Nations unies avait précisé que le Nord s’exposerait à de sérieuses représailles s’il continuait à faire fi des restrictions fixées par la communauté internationale.

«Ils ont accueilli le fait que le Conseil de sécurité avait était clair quant à sa résolution d’agir dans l’éventualité d’un prochain lancement ou essai nucléaire de la Corée du Nord. Les ministres ont réaffirmé que le comportement provocateur de la Corée du Nord menaçait les trois pays et entraînerait une réponse solidaire des trois pays» est-il mentionné dans la déclaration commune.

  
«Ils se sont entendus pour continuer à renforcer la coordination de la politique trilatérale en vue de dissuader les provocations de la Corée du Nord ».

  
Les trois ministres ont également convenu d’intensifier la coopération entre les trois pays afin d’assurer la paix et la stabilité et d'étendre le périmètre de leur collaboration en incluant l’assistance humanitaire et l’aide d’urgence, la sécurité maritime, la protection de la liberté de navigation et la non-prolifération.

  
Séoul, Washington et Tokyo ont indiqué qu’ils officialiseraient les pourparlers des ministères de la défense lors de prochaines réunions au sommet sur la sécurité.

  
Organisés par l’Institut international des études stratégiques (IISS), ce type de sommets, dont le premier a eu lieu en 2002, rassemblent des hauts fonctionnaires ministériels de la défense et des spécialistes de la sécurité venus de 27 pays d’Asie, Amérique du Nord et Europe.

   catherine@yna.co.kr
(FIN)