2018/08/12 11:30 KST

Article View Option

Pour Pyongyang, Séoul est responsable de la lenteur de l'application de la déclaration de Panmunjom

SEOUL, 12 août (Yonhap) -- Le site Web de propagande nord-coréen Uriminzokkiri a imputé ce dimanche le peu de progrès réalisés dans la mise en œuvre de la déclaration de Panmunjom du sommet intercoréen du 27 avril à la participation de la Corée du Sud aux sanctions dirigées par les Etats-Unis.

«Les autorités sud-coréennes doivent déployer des efforts responsables et sincères pour améliorer les relations Nord-Sud conformément à l'esprit fondamental de la déclaration de Panmunjom», a déclaré le site de propagande dans un éditorial intitulé «L'obéissance aveugle du Sud aux sanctions dirigées par les Etats-Unis constitue un grand obstacle à la mise en œuvre de la déclaration».

«Cela fait plus de 100 jours que la déclaration de Panmunjom du 27 avril a été adoptée mais peu de fruits ou progrès ont été réalisés. Cela est dû aux sanctions américaines et à la participation indue du Sud», a-t-il critiqué.

Cette critique est intervenue alors qu'une réunion intercoréenne de haut niveau est prévue demain à Panmunjom en vue de discuter de la tenue d'un troisième sommet entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dans un avenir proche et d'examiner la mise en œuvre des accords de leurs deux précédents sommets.

Au cours de la réunion de demain, les officiels nord-coréens devraient appeler leurs homologues sud-coréens à accélérer les projets économiques.

Le site nord-coréen a également critiqué Séoul pour «se focaliser seulement sur des projets tels que des inspections, enquêtes et recherches conjointes qui ne nécessitent pas d'argent» et «hésiter à mettre en œuvre réellement la déclaration en prétendant que les conditions ne sont pas réunies».

«La déclaration de Panmunjom ne peut pas être mise en œuvre avec des efforts unilatéraux. Ce n'est pas le moment de se préoccuper des intérêts politiques ou de sauver la face mais d'œuvrer sincèrement à l'amélioration des relations intercoréennes», a-t-il affirmé.

lsr@yna.co.kr

(FIN)