2018/07/12 20:03 KST

Article View Option

Moon appelle à la conclusion rapide des négociations sur le RCEP et à une coopération accrue avec Singapour

SINGAPOUR, 12 juillet (Yonhap) -- Le président sud-coréen Moon Jae-in a appelé à des efforts pour étendre la coopération économique entre son pays et Singapour, appelant également à des initiatives conjointes visant à promouvoir le libre-échange dans la région et dans le monde.

«Le fondement de la croissance économique de nos pays est le libre-échange et le marché ouvert. Singapour et la Corée du Sud sont des pays ouverts et des pays de libre-échange, et doivent donc unir leurs forces pour endiguer la prolifération du protectionnisme commercial», a déclaré Moon pendant un forum d’affaires rassemblant quelque 300 représentants du gouvernement et chefs d'entreprise des deux pays.

Le forum faisait suite au sommet de Moon avec le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong, dans lequel les dirigeants se sont engagés à conclure les négociations prolongées d'un accord de libre-échange (ALE) régional connu sous le nom de Partenariat économique global régional (RCEP), avant la fin de l'année.

Cette initiative intervient dans un contexte d'apparente propagation du protectionnisme commercial, ainsi que d'une guerre commerciale sans précédent entre les deux plus grandes économies du monde : les Etats-Unis et la Chine.

«Aujourd'hui, nos deux pays ont accepté de coopérer pour la conclusion des négociations sur le RCEP dans le courant de l'année, la question la plus importante dans ces pourparlers n'est pas le niveau de libéralisation du marché mais son calendrier. En concluant les négociations le plus tôt possible, nous serons peut-être en mesure de créer une nouvelle vague dans le commerce mondial dans un contexte de protectionnisme commercial», a affirmé Moon lors du forum.

Actuellement, 16 pays participent aux négociations sur le RCEP. Il s'agit de la Corée du Sud, de la Chine, du Japon, de l'Inde, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et des 10 pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) qui comprend Singapour.

S'il est signé, le RCEP devrait être l'un des plus importants pactes régionaux de libre-échange, ses Etats membres représentant la moitié de la production mondiale et 29% du commerce mondial en 2016.

Le chef d’Etat sud-coréen a également promis des efforts pour améliorer les relations de son pays avec Singapour.

A cette fin, Moon a souligné la nécessité pour les pays de développer conjointement de nouveaux moteurs de croissance afin de se préparer à la quatrième révolution industrielle.

«Nous devrions être en mesure de créer une grande synergie en combinant la capacité d'innovation et les ressources financières de Singapour avec la technologie de communication de l'information de classe mondiale de la Corée du Sud», a estimé Moon.

Il a également souligné la nécessité de s'assurer que de tels efforts contribueront à améliorer les moyens de subsistance des populations des deux pays.

lp@yna.co.kr

(FIN)