2018/07/12 11:59 KST

Article View Option

(LEAD) La BOK révise à la baisse sa prévision de croissance 2018 à 2,9%

Le gouverneur de la Banque de Corée (BOK), Lee Ju-yeol, préside la réunion du Comité de politique monétaire de la banque centrale le jeudi 11 juillet 2018 au siège de la BOK, dans le centre de Séoul.
Le gouverneur de la Banque de Corée (BOK), Lee Ju-yeol, préside la réunion du Comité de politique monétaire de la banque centrale le jeudi 11 juillet 2018 au siège de la BOK, dans le centre de Séoul.

SEOUL, 12 juil. (Yonhap) -- La Banque de Corée (BOK) a ramené ce jeudi à 2,9% sa prévision de croissance de l’économie sud-coréenne pour cette année en raison d’incertitudes économiques croissantes dans le pays et à l’étranger.

Lors d’une réunion du Comité de politique monétaire, la banque centrale a abaissé de 0,1 point de pourcentage sa prévision de croissance par rapport aux 3% avancés en avril dernier.

Cette révision à la baisse est intervenue alors que les derniers indicateurs économiques dont la stagnation de la création d’emplois et le ralentissement des exportations ont intensifié les inquiétudes selon lesquelles l’économie locale est en perte de dynamisme et entrée dans un cycle baissier.

Le nombre mensuel de nouveaux postes créés s’est situé à environ 100.000 pour le troisième mois consécutif en juin, le plus faible niveau en une décennie depuis la crise financière mondiale de 2008.

Les exportations, le principal moteur de l'économie sud-coréenne, se sont contractées de 0,1% sur un an en juin, soit la deuxième croissance mensuelle négative en 20 mois.

L’intensification des conflits commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine ont également pesé lourd sur l’économie sud-coréenne, ces pays étant les deux plus grands partenaires commerciaux de la Corée du Sud.

Cela dit, la BOK a estimé que le pays est sur la bonne voie pour atteindre son potentiel de croissance. «A l'avenir, le Comité prévoit que la croissance de l’économie locale sera légèrement en-dessous de celle prévue en avril dernier mais maintiendra un taux au niveau de son potentiel», a-t-il estimé. «Il anticipe que les investissements se ralentiront mais la tendance d’une augmentation constante de la consommation se poursuivra et les exportations conserveront aussi leurs mouvements favorables grâce à la solidité de l’économie mondiale.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)