2018/02/13 20:06 KST

Article View Option

L'entraîneuse de l'équipe unifiée de hockey dit à ses joueuses de «garder la tête haute»

GANGNEUNG, 13 fév. (Yonhap) -- Bien que l'équipe coréenne unifiée de hockey sur glace féminin ait perdu ses deux premiers matches aux Jeux olympiques de PyeongChang, l'entraîneuse Sarah Murray a dit à ses joueuses qu'elles n'ont pas à avoir honte.

Les Coréennes sont tombées samedi 8 à 0 face à la Suisse et sur le même score lundi contre la Suède. Elles ont ainsi perdu toute chance de remporter une médaille, quel que soit le résultat de leur match mercredi contre le Japon.

Murray a dit être fière de l'effort fourni par ses joueuses.

«Nous avons simplement dit aux joueuses de garder la tête haute. Elles ont bien joué», a déclaré ce mardi Murray après un entraînement au centre d'entraînement de hockey Kwandong à Gangneung.«Elles ont travaillé dur. Même si nous étions derrière de huit buts, elles se sont battues jusqu'à la fin.»

L'entraîneuse de l'équipe coréenne unifiée de hockey sur glace féminin Sarah Murray pendant la séance d'entraînement ce mardi 13 février 2018 à Gangneung.
L'entraîneuse de l'équipe coréenne unifiée de hockey sur glace féminin Sarah Murray pendant la séance d'entraînement ce mardi 13 février 2018 à Gangneung.

Murray a décidé de donner aux joueuses un jour de congé ce mardi, afin qu'elles puissent se remettre de ces deux défaites. L'entraînement s'est fait avec les remplaçantes.

«Tout le monde veut gagner et tout le monde veut rendre le pays fier», a-t-elle déclaré. «Ce sont les Jeux Olympiques, personne ne veut perdre 8 à 0. Mais les joueuses savent qu'il nous reste encore beaucoup de matches à disputer. Nous ne pouvons pas baisser les bras maintenant. Elles attendent le match avec le Japon plus que tous les autres matches. Elles sont enthousiastes et se focalisent sur (cette rencontre).»

Murray estime que la clé contre le Japon sera de rebondir mentalement.

«Nous devons juste jouer avec confiance et croire que nous pouvons gagner», a dit l'entraîneuse. «Nous ne modifions pas vraiment notre système parce que nous ne voulons pas le changer pour nous adapter à elles. Nous connaissons simplement leurs tendances et renforçons notre système.»

mathieu@yna.co.kr

(FIN)