2018/02/09 09:41 KST

Article View Option

L’ONU autorise Choe Hwi à se rendre aux JO de PyeongChang

WASHINGTON, 08 fév. (Yonhap) -- Le comité des sanctions contre la Corée du Nord du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) a autorisé ce jeudi Choe Hwi à se rendre en Corée du Sud pour assister aux Jeux olympiques de PyeongChang, a fait savoir une source diplomatique.

Choe, le président de la Commission d’Etat pour la conduite des sports de la Corée du Nord, est temporairement exempté de l’interdiction de voyage de l’ONU, à la demande de la Corée du Sud.

La décision a été prise par un comité du Conseil de sécurité qui surveille l’application des sanctions contre la Corée du Nord. Aucune objection n’a été soulevée parmi les 15 pays permanents.

Choe s’est vu imposer une interdiction de voyage en juin dernier en vertu des résolutions du Conseil contre Pyongyang pour ses essais de missiles balistiques.

Choe devrait arriver en Corée du Sud vendredi en tant que membre de la délégation de haut niveau de la Corée du Nord, dirigée par le chef d'Etat protocolaire Kim Yong-nam et incluant Kim Yo-jong, la petite sœur de Kim Jong-un.

Il est donc attendu que la délégation assiste à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang aujourd’hui et rencontre le président sud-coréen Moon Jae-in samedi, avant de rentrer au Nord le lendemain.

Séoul tient à faire des JO organisés dans son pays une plate-forme pour la paix et la réconciliation entre les deux Corées après les tensions de plusieurs années provoquées par des essais d’armes nucléaires et balistiques du Nord.

Le gouvernement sud-coréen avait demandé une exemption pour Choe dans une lettre envoyée au comité de l’ONU, en expliquant que la visite de la délégation nord-coréenne contribuera à créer une atmosphère favorable à la résolution pacifique, diplomatique et politique du dossier nucléaire.

Selon une résolution du Conseil de sécurité adoptée en décembre dernier, le comité peut accorder une exemption aux sanctions contre la Corée du Nord au cas par cas, si l’exemption est jugée nécessaire pour promouvoir les activités des organisations non gouvernementales dans le pays ou atteindre les objectifs des résolutions.

Des critiques sont apparues sur de telles exemptions qui pourraient tomber dans le jeu de Pyongyang, qui chercherait à travers les Jeux olympiques d’affaiblir les sanctions internationales et de détériorer les relations entre la Corée du Sud et les Etats-Unis.

Choe Hwi, le président de la Commission d'Etat pour la conduite des sports de la Corée du Nord.
Choe Hwi, le président de la Commission d'Etat pour la conduite des sports de la Corée du Nord.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)