2018/02/07 11:11 KST

Article View Option

Soulèvement de Gwangju : les «tirs d'hélicoptère» de l'armée confirmés par une enquête

SEOUL, 07 fév. (Yonhap) -- L'armée sud-coréenne a lancé des attaques par hélicoptère contre des civils qui protestaient contre la junte de Chun Doo-hwan en 1980, un crime contre l'humanité équivalant à un massacre, a annoncé aujourd’hui un comité d’enquête gouvernemental.

Pendant le soulèvement de Gwangju, connu aussi sous le nom de mouvement pour la démocratisation du 18-Mai, l'armée a tiré des coups de feu sur les citoyens depuis des hélicoptères 500MD et UH-1H, avec des avions de combat armés de bombes en réserve, selon le comité.

Cette conclusion intervient après cinq mois d'investigation spéciale par l'organe ad hoc du ministère de la Défense composé de neuf civils soutenus par une trentaine d'officiers militaires, de procureurs, de policiers et d'autres responsables gouvernementaux.

Le comité a indiqué avoir examiné environ 620.000 pages de documents pertinents et interviewé plus de 120 personnes.

Cependant, il n'a fourni aucune «preuve décisive» concernant un ordre direct émanant de chefs militaires d'alors qui aurait conduit aux attaques d’hélicoptères présumées, en plus des témoignages de personnes présentes à l’époque.

lp@yna.co.kr

(FIN)