2018/02/06 22:35 KST

Article View Option

PyeongChang 2018 : les athlètes se ressourcent dans les villages bien équipés

PYEONGCHANG, 06 fév. (Yonhap) -- Les villages olympiques sont entourés de barrières et d'agents de sécurité, mais cela ne veut pas dire que les athlètes y vivent comme des prisonniers.

Un des endroits les plus populaires des villages est le centre récréatif, où les sportifs peuvent se reposer en jouant aux jeux vidéo, au billard ou en prenant place dans un fauteuil de massage.

Des athlètes jouent aux jeux vidéo dans le centre récréatif du village olympique de PyeongChang ce mardi 6 février 2018.
Des athlètes jouent aux jeux vidéo dans le centre récréatif du village olympique de PyeongChang ce mardi 6 février 2018.

«D'habitude, les athlètes viennent ici le soir quand leurs entraînements sont terminés», a fait savoir Kim Myeong-do, manager au centre récréatif du village de PyeongChang, à PyeongChang, où logent les sportifs des sports de neige. «Je dirais qu'une centaine d'athlètes viennent ici, et l'on attend plus de monde cette semaine quand d'autres compétiteurs arriveront au village.»

La salle de fauteuils de massage en particulier est très prisée. Plus de 200 athlètes y viennent pour se détendre, selon Kim.

Les hommes ont tendance à jouer aux jeux vidéo, selon le manager. La plupart jouent à des jeux de sport, mais pas à leurs sports de prédilection. «C'est génial ici car il y a plein de choses à faire», s'est enthousiasmé Kevin Fischnaller, un lugeur italien. «J'aime jouer aux jeux vidéo ici et je me sens comme chez moi quand je suis là.»

Le centre est ouvert 24h sur 24, bien que certains services ne sont disponibles que jusqu'à minuit.

«En tant qu'athlètes nous avons besoin de choses comme cela pour nous changer les idées», a estimé le snowboarder irlandais Seamus O' Connor. «J'aime le air hockey et les tables de billard mais si vous avez eu une longue journée, c'est une bonne idée que d'aller sur un fauteuil de massage.»

La salle de fauteuils de massage du village olympique de PyeongChang.
La salle de fauteuils de massage du village olympique de PyeongChang.

Ceux s'étant blessé ou se sentant malades peuvent se faire soigner à la polyclinique du village, qui dispense entre autres des soins d'acupuncture et psychologiques.

Le personnel médical au village de PyeongChang provient principalement de l'hôpital Wonju Severance de l’université Yonsei, situé à Wonju, dans la province du Gangwon. Une trentaine de spécialistes, allant des oto-rhino-laryngologistes aux gynécologues, y travaillent pour traiter non seulement les athlètes, mais aussi tout le monde autorisé à entrer dans le village. Des volontaires parlant l'anglais et le français y assurent un service d'interprétariat.

«Trois docteurs, dont un orthopédiste, seront là 24h sur 24», a fait savoir Kim Jeong-a, infirmière à la polyclinique. «Nous attendons 150 à 300 personnes par jour quand les Jeux battront leur plein.»

La responsable de la cellule du Comité international olympique d'aide aux victimes, Susan Greinig, chargée de protéger les athlètes contre le harcèlement et les abus sexuels, y tiendra une permanence.

Un cabinet d'oto-rhino-laryngologie au village olympique de PyeongChang.
Un cabinet d'oto-rhino-laryngologie au village olympique de PyeongChang.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)