2018/02/06 10:34 KST

Article View Option

Crypto-monnaies : 8% des comptes virtuels ont été convertis en comptes à nom réel

SEOUL, 06 fév. (Yonhap) -- Seulement environ 8% des comptes bancaires virtuels pour les transactions de crypto-monnaies ont été convertis en comptes bancaires à nom réel, une semaine après que le gouvernement a mis fin aux transactions anonymes de crypto-monnaies, ont déclaré ce mardi des sources industrielles.

Le système de transactions en nom réel, qui est entré en vigueur le 30 janvier, fait partie des dernières mesures du gouvernement pour combattre les investissements spéculatifs dans les crypto-monnaies dans un contexte de craintes croissantes sur l’éclatement de la bulle spéculative.

Il y a environ 1,74 million de comptes en crypto-monnaies dans trois banques locales, à savoir l’Industrial Bank of Korea (IBK), la NH Bank et la Shinhan Bank, selon les sources.

Parmi eux, environ 143.300 comptes bancaires virtuels pour les transactions de crypto-monnaies, ou 8,21% du total des comptes, ont été convertis en comptes bancaires à nom réel, ont fait savoir les sources.

A l'heure actuelle, les personnes peuvent acheter ou vendre des crypto-monnaies à travers leurs comptes virtuels mais doivent respecter le système de transactions sous nom réel si elle souhaitent mettre de l'argent dans les crypto-monnaies ou retirer de l'argent de leurs comptes virtuels.

Des observateurs du marché ont indiqué que les gens sont réticents à convertir leurs comptes virtuels en comptes bancaires à nom réel alors que les cours du bitcoin et des autres monnaies virtuelles ont chuté au cours des dernières semaines.

Le cours du bitcoin, qui a atteint les 20.000 dollars à la fin de l'année dernière, a chuté de plus de 15% lundi pour tomber en dessous de 7.000 dollars.

Les crypto-monnaies, telles que le bitcoin et l’ethereum, ont rapidement gagné en popularité ces dernières années auprès des investisseurs sud-coréens, qui espéraient gagner de l'argent rapidement.

Malgré le boom des transactions de crypto-monnaies, le pays n'a pas de règles suffisantes pour protéger les investisseurs dans les monnaies virtuelles.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)