2018/02/05 12:00 KST

Article View Option

(2e LD) La Corée du Nord propose d’envoyer sa troupe d'artistes demain par bateau

Le porte-parole du ministère de l'Unification, Baik Tae-hyun, donne un briefing de presse le lundi 5 février 2018 au complexe gouvernemental à Séoul. Baik a fait savoir que Pyongyang a informé le Sud qu'il projette d'envoyer une troupe artistique demain à bord du ferry Mangyongbong-92.
Briefing du ministère de l'Unification

Le porte-parole du ministère de l'Unification, Baik Tae-hyun, donne un briefing de presse le lundi 5 février 2018 au complexe gouvernemental à Séoul. Baik a fait savoir que Pyongyang a informé le Sud qu'il projette d'envoyer une troupe artistique demain à bord du ferry Mangyongbong-92.

SEOUL, 05 fév. (Yonhap) -- La Corée du Nord a proposé d’envoyer demain sa troupe d’artistes en Corée du Sud à bord d’un ferry alors que ceux-ci projettent de donner des spectacles à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, a fait savoir ce lundi le ministère de l’Unification sur fond d’inquiétudes sur la possibilité qu’un tel voyage maritime ne viole les sanctions unilatérales de Séoul.

Le Nord a notifié hier au Sud qu’il comptait envoyer demain la troupe Samjiyon de 140 membres à bord du Mangyongbong-92 et utiliser ce dernier pour loger la troupe, selon le ministère de l'Unification.

«Nous sommes en train de discuter avec les agences concernées des détails dont le port qu’il utilisera», a déclaré Baik Tae-hyun, le porte-parole du ministère, lors d’un point de presse.

Le premier spectacle de la troupe se déroulera jeudi au Gangneung Arts Center, qui sera suivi d’une autre représentation dimanche au Théâtre national de Corée à Séoul. Plus tôt, le Nord avait fait part de son plan d’envoyer la troupe d’artistes via une voie terrestre transfrontalière dans l’ouest de la péninsule coréenne.

Le Mangyongbong-92 est le ferry qui a transporté et hébergé le groupe de supportrices du Nord lors des Jeux asiatiques de Busan 2002.

Cela dit, le plan du Nord pourrait constituer une violation des mesures du 24-Mai que le Sud a mises en place en 2010 en réponse au naufrage d’un bâtiment de guerre sud-coréen attribué au Nord.

Le Mangyongbong-92 ne semble pas figurer sur la liste noire du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le gouvernement a noté qu’il envisageait d’accorder une exception pour ce cas précis.

«Les sanctions interdisent aux navires nord-coréens d’entrer dans les ports sud-coréens. Mais nous sommes en train d’envisager une exception pour assurer le succès des JO de PyeongChang», a noté Baik.

Il a ajouté que Séoul a traité un projet logistique trilatéral impliquant les deux Corées et la Russie en l’excluant des sanctions. Le projet consistait à livrer du charbon russe à la Corée du Sud via le port nord-coréen de Rajin.

«Concernant les sanctions onusiennes, nous consulterons étroitement la communauté internationale, dont les Etats-Unis, pour s’assurer que le plan ne viole les sanctions.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)