2018/02/05 11:14 KST

Article View Option

Moon Jae-in et Kim Yong-nam devraient se rencontrer, mais pas en tête à tête

SEOUL, 05 fév. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in devrait rencontrer le chef d’Etat protocolaire de la Corée du Nord qui viendra cette semaine à PyeongChang pour assister à l’ouverture des prochains Jeux olympiques d'hiver, mais il reste à déterminer si les deux hommes tiendront un tête-à-tête, ont indiqué des responsables aujourd’hui.

Le Nord a informé le Sud dimanche soir que Kim Yong-nam, président du présidium de l'Assemblée populaire suprême, séjournera au pays du Matin-Clair de vendredi à dimanche en dirigeant une délégation de haut niveau pour les JO d'hiver qui débuteront le jour de son arrivée.

«Le président Moon rencontrera Kim, tout d’abord lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques», a déclaré à l'agence de presse Yonhap un officiel de Cheong Wa Dae, le bureau présidentiel, en référence aux rencontres spontanées qu'ils pourraient avoir lorsqu'ils seront à PyeongChang.

Le président sud-coréen Moon Jae-in (à g.) et le chef d’Etat protocolaire nord-coréen Kim Yong-nam.
Le président sud-coréen Moon Jae-in (à g.) et le chef d’Etat protocolaire nord-coréen Kim Yong-nam.

«Mais c'est quelque chose qui devra être discuté avec la délégation préparatoire du Nord si Kim rendra séparément une visite au président Moon», a-t-il ajouté. Un autre officiel a également indiqué qu'il n'avait pas encore été décidé si Moon organiserait une rencontre en tête à tête avec Kim.

Kim Yong-nam devrait assister à la cérémonie d'ouverture de vendredi ainsi qu'à un match samedi de l’équipe féminine de hockey sur glace des deux Corées. Le lendemain, il devrait se rendre à une représentation du groupe nord-coréen Samjiyon à Séoul.

«Il n'y a pas eu de demande spécifique du Nord pour une réunion (avec Moon)», a déclaré un responsable de Cheong Wa Dae. Cependant, la décision du Nord d'envoyer Kim aurait été faite de «bonne foi».

«Le fait que le chef d'Etat protocolaire de la Corée du Nord vienne envoie non seulement un message au Sud mais aussi un message aux autres pays», a déclaré le responsable.

lp@yna.co.kr

(FIN)