2018/02/02 10:26 KST

Article View Option

Un entraînement de ski intercoréen au Nord dans l'espoir de meilleurs échanges sportifs

SEOUL/MASIK, Corée du Nord, 02 fév. (Yonhap) -- Des skieurs sud et nord-coréens se sont entraînés conjointement hier dans une station de ski du Nord, en espérant que les deux pays puissent continuer à renforcer leur amitié dans le domaine sportif.

La délégation sud-coréenne de 45 membres, dont une vingtaine de skieurs non olympiques, était arrivée en Corée du Nord mercredi pour une préparation conjointe de deux jours à la station de ski du col Masik, située à la périphérie de la ville orientale de Wonsan.

Après avoir skié librement un jour plus tôt, un total de 24 skieurs des deux camps ont participé à des compétitions amicales de ski alpin pendant environ trois heures dans la matinée.

Ces sessions d’entraînement de ski faisaient partie des événements conjoints convenus lors de pourparlers intercoréens le mois dernier, avec la participation du Nord aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang.

Cette photo, prise le 1er février 2018, montre des skieurs sud et nord-coréens lors d'un entraînement conjoint à la station de ski du col de Masik, en Corée du Nord.
Cette photo, prise le 1er février 2018, montre des skieurs sud et nord-coréens lors d'un entraînement conjoint à la station de ski du col de Masik, en Corée du Nord.

La formation de ski a suscité un débat houleux au Sud car une partie de l’opinion publique est défavorable à l'utilisation d'une installation nord-coréenne hautement mise en avant par le régime.

La station de ski en question a ouvert ses portes en décembre 2013 comme l'un des projets favoris de Kim Jong-un, alors que de nombreux rapports indiquent que le leader nord-coréen, connu pour avoir été éduqué en Suisse, adore le ski.

La station aurait été construite grâce à des importations d'articles de luxe interdits en vertu des sanctions des Nations unies, y compris des motoneiges fabriquées en Europe et d'autres produits haut de gamme. Certains médias étrangers estiment que la station est un résultat de l'exploitation de la main-d’œuvre.

Cependant, pour les skieurs des Corées, la politique semblait s’effacer au profit du sport. Ils paraissaient unis en tant que «compatriotes» au moins dans le domaine sportif, profitant d'une chance rare de mener conjointement un entraînement de ski.

«Je suis si heureux qu'en tant que frères, les skieurs (des deux Corées) se soient joints à l'exercice combiné», aurait déclaré Ahn Dong-myoung, un skieur alpin nord-coréen, cité par des journalistes.

«J'espère que cette amitié (entre les deux côtés) pourra se renforcer grâce à des échanges continus avec les skieurs sud-coréens», a-t-il ajouté.

Cette photo, prise le 1er février 2018, montre des skieurs sud et nord-coréens posant pour une photo après un entraînement de ski commun à la station de ski du col Masik, en Corée du Nord.
Cette photo, prise le 1er février 2018, montre des skieurs sud et nord-coréens posant pour une photo après un entraînement de ski commun à la station de ski du col Masik, en Corée du Nord.

Park Je-yoon, un skieur alpin sud-coréen âgé de 25 ans, a déclaré qu'il était satisfait d’avoir participé à l’un des rares échanges sportifs intercoréens.

«Alors que les deux Corées sont divisées, je me suis demandé comment ce serait de rencontrer des Nord-Coréens, mais j'ai réalisé que ce sont des skieurs normaux comme mes compatriotes», a-t-il ajouté.

Kim Chong-song, un skieur nord-coréen, a exprimé l'espoir que les deux Corées puissent gagner le championnat du monde après que la réunification.

Malgré une atmosphère conciliante pendant la formation, la station de ski n'a pas caché sa vocation de propagande.

Un grand écran électronique installé près d'un arrêt pour les cabines conduisant les skieurs au sommet affichait des spectacles du Moranbong Band, un girls band nord-coréen, ainsi que des images de propagande faisant l'éloge du leader nord-coréen.

«Le Nord a probablement voulu promouvoir la station du col de Masik dans un but de propagande en acceptant les skieurs sud-coréens», a déclaré Kim Young-hee, expert de l'économie nord-coréenne à la Korea Development Bank.

«La décision semble également refléter le désir du Nord d'attirer des touristes sud-coréens à la station de ski, lorsque les programmes de visites intercoréens rouvriront», a-t-il estimé.

«Les deux Corées ont terminé leur entraînement commun sans incident et il était très significatif que les deux parties le mènent comme convenu», a déclaré Lee Joo-tae, un haut responsable du gouvernement sud-coréen.

«En particulier, il était significatif de revenir au Sud avec la délégation sportive du Nord», a-t-il ajouté.

Cette photo, prise le 1er février 2018, montre des skieurs sud et nord-coréens s'entraînant conjointement à la station de ski du col de Masik, en Corée du Nord.
Cette photo, prise le 1er février 2018, montre des skieurs sud et nord-coréens s'entraînant conjointement à la station de ski du col de Masik, en Corée du Nord.

lp@yna.co.kr

(FIN)