2018/01/31 09:28 KST

Article View Option

Les Etats-Unis renoncent à Victor Cha comme ambassadeur en Corée du Sud

WASHINGTON, 30 jan. (Yonhap) -- Les Etats-Unis sont revenus sur leur décision de nommer l'ancien haut fonctionnaire de la Maison-Blanche Victor Cha ambassadeur en Corée du Sud, a confirmé aujourd’hui à Yonhap un responsable du Conseil de sécurité nationale (NSC) de Washington.

Selon le Washington Post, Cha a exprimé son désaccord avec la position de l'administration Donald Trump concernant des frappes militaires limitées sur la Corée du Nord, ainsi que ses menaces de mettre fin à l’accord de libre-échange (ALE) bilatéral avec la Corée du Sud.

Cha a été le directeur des affaires asiatiques au NSC sous l'administration George W. Bush. Il est actuellement le président titulaire de la chaire coréenne du Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS) à Washington.

En décembre, l'administration Trump aurait demandé l'approbation de Séoul sur sa désignation. A l'époque, des sources ont indiqué à Yonhap que le nouvel envoyé pourrait entrer en fonction avant les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang en cas de confirmation rapide de sa nomination par le Sénat.

Le poste est vacant depuis l'arrivée du président Donald Trump au pouvoir début 2017, suscitant des inquiétudes quant à une coordination étroite entre les deux pays alliés dans un contexte de tensions accrues pour les programmes nucléaires et balistiques de la Corée du Nord.

Si sa nomination avait été confirmée, il serait devenu le deuxième Américain d’origine coréenne à occuper le poste d'ambassadeur américain à Séoul, après Sung Kim.

Victor Cha prononce un discours à Séoul le 18 janvier 2017.
Victor Cha prononce un discours à Séoul le 18 janvier 2017.

lp@yna.co.kr

(FIN)