2018/01/26 11:48 KST

Article View Option

Séoul et Washington vont se retrouver pour le 2e volet des renégociations de leur ALE

SEJONG, 26 jan. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis envisagent de tenir un deuxième round de négociations à Séoul la semaine prochaine afin d’amender leur accord de libre-échange (ALE), a annoncé aujourd’hui le ministère sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie.

Les discussions de deux jours commenceront mercredi, selon le ministère.

Plus tôt ce mois-ci, Séoul et Washington ont tenu leur premier cycle de renégociations à Washington pour réviser leur partenariat de cinq ans, mais les deux parties n'ont pas réussi à réduire les divergences sur des questions clés, comme les pièces automobiles.

Kim Hyun-chong, le ministre sud-coréen du Commerce, a déclaré qu'il s'attendait à une pression croissante de la part des Etats-Unis dans les pourparlers sur l’ALE, mais a souligné que Séoul cherchera à réviser la clause de règlement des différends entre investisseurs et Etats (ISDS), ainsi qu’à protéger le secteur agricole, qui a souffert de la mise en œuvre de ce traité.

Grâce à l’application de l'ISDS, les investisseurs peuvent poursuivre les pays pour des pratiques discriminatoires présumées par l'intermédiaire d'organismes d'arbitrage internationaux. Des experts locaux ont exprimé des inquiétudes sur le fait que de grandes sociétés multinationales pourraient exploiter la clause, ce qui conduirait à la violation de la souveraineté judiciaire de la Corée du Sud.

La renégociation de l’ALE entre Séoul et Washington intervient à un moment où les Etats-Unis réclament une série de mesures commerciales protectrices, y compris des mesures de sauvegarde sur les machines à laver coréennes et des droits antidumping sur l’acier et les produits chimiques.

La Corée du Sud s’attend également à une pression accrue dans l'industrie automobile, qui absorbe une grande partie de l'excédent commercial avec les Etats-Unis. Environ 80% de l'excédent commercial du pays du Matin-Clair provenait du secteur automobile en 2016.

Des représentants de l'industrie ont déclaré que le pourcentage de pièces automobiles américaines utilisées par les constructeurs automobiles sud-coréens pourrait devenir un problème important. C'est également une question épineuse pour les Etats-Unis dans les renégociations en cours de l’ALE nord-américain avec le Canada et le Mexique.

Alors que l'ALE a stimulé le commerce automobile entre les deux pays, les entreprises sud-coréennes ont bénéficié d'avantages plus importants grâce à la taille colossale du marché automobile américain, qui est environ 10 fois supérieur à celle du marché intérieur.

Les exportations sud-coréennes d'automobiles vers les Etats-Unis ont grimpé de 80% entre 2011 et 2015 à 18,49 milliards de dollars, tandis que les importations de voitures américaines ont bondi de 380% sur la même période à 1,68 milliard, selon les données gouvernementales.

lp@yna.co.kr

(FIN)