2018/01/03 17:11 KST

Article View Option

PyeongChang réaffirme être prêt à accueillir une délégation nord-coréenne

PYEONGCHANG, 03 jan. (Yonhap) -- PyeongChang, la ville d’accueil des Jeux olympiques d’hiver 2018, a réaffirmé ce mercredi qu’elle était prête à accueillir une délégation nord-coréenne pour les compétitions sportives qui se dérouleront au sud de la frontière après que Pyongyang a exprimé son intérêt pour une participation.

Lee Hee-beom, le président du comité d'organisation des JO de PyeongChang, a affirmé que la ville hôte s’est préparée «depuis longtemps» à l’éventuelle participation de la Corée du Nord à l’événement hivernal quadriennal.

«Nous sommes en train de nous préparer au cas où la Corée du Nord envoie des athlètes, un groupe de supporters et une équipe de soutien», a déclaré Lee dans son discours pour la nouvelle année, prononcé au stade olympique de PyeongChang qui accueillera les cérémonies d’ouverture et de clôture.

Lee Kee-heung, le président du Comité sportif et olympique coréen (à gauche), et Lee Hee-beom, le président du comité d'organisation des Jeux olympiques d’hiver PyeongChang 2018.
Lee Kee-heung, le président du Comité sportif et olympique coréen (à gauche), et Lee Hee-beom, le président du comité d'organisation des Jeux olympiques d’hiver PyeongChang 2018.

Le Comité sportif et olympique coréen (KSOC) a de son côté évoqué la possibilité de former des équipes intercoréennes pour les prochains Jeux olympiques d’hiver.

«Parler d’une équipe intercoréenne pourrait être prématuré pour le moment», a dit Lee Kee-heung, le président du KSOC également présent au stade olympique de PyeongChang, en ajoutant que le comité laisserait ouvertes toutes les possibilités pour assurer le succès des événements sportifs si la Corée du Nord envoie une délégation.

Le ministre des Sports, Do Jong-hwan, qui a pour la première fois parlé de former une équipe intercoréenne, bien que l’idée ait été rejetée par des critiques se posant la question sur la faisabilité. Pour certains, ajouter des athlètes nord-coréens dans les équipes sud-coréennes nuira aux athlètes locaux qui ont participé à des compétitions internationales et fait face à des adversaires de haut niveau durant leur préparation pour les Jeux. La Corée du Nord, de son côté, n’a même pas essayé de se qualifier pour les JO de PyeongChang.

«Nous allons discuter avec le Comité international olympique (CIO) et essayer de trouver des moyens de former une équipe intercoréenne sans sacrifier des athlètes qui ont durement travaillé», a affirmé Lee Kee-heung qui a aussi dit être conscient des inconvénients.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)