2017/12/08 11:12 KST

Article View Option

Séoul s'efforce de promouvoir l'industrie du démantèlement nucléaire

SEOUL, 08 déc. (Yonhap) -- La Corée du Sud redoublera d'efforts pour développer ses technologies de démantèlement nucléaire, alors que le plus vieux réacteur du pays subit actuellement un long et coûteux processus de fermeture permanente, a déclaré ce vendredi le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie.

Le ministère a lancé un corps consultatif composé d'agences publiques, d'entreprises de construction et d'instituts de recherche afin de développer l'industrie locale du démantèlement nucléaire.

Le ministère a dit vouloir concevoir les technologies nécessaires pour démanteler les réacteurs nucléaires d'ici 2021 et établir un institut de recherche pour exporter ce savoir-faire à l'horizon 2030.

La Corée du Sud possède 17 technologies clés du démantèlement nucléaire mais il lui manque 21 technologies liées à la préparation du démantèlement, à la décontamination, au démontage, à l'élimination des déchets et à la restauration de l'environnement.

L’entreprise publique Korea Hydro & Nuclear Power Co. (KHNP) prépare actuellement le démantèlement du réacteur Kori-1, qui a été fermé en juin après 40 ans d'opération.

Il fait partie des 24 centrales nucléaires en Corée du Sud qui sont responsables d'environ 30% de la production d'énergie électrique.

Un total de 11 réacteurs seront mis hors service l'un après l'autre d'ici 2030 avec l'arrivée à terme de leur vie opérationnelle. Le gouvernement a indiqué qu'il n'étendra pas leur opération.

Le gouvernement veut notamment fermer le plus rapidement possible le réacteur Wolsong-1, le plus vieux réacteur en opération du pays.

Selon l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), 34 nations ont construit 611 réacteurs et 499 étaient en opération en avril 2017. Parmi eux, 160 réacteurs ont été fermés définitivement et le processus de démantèlement a été achevé pour 19 autres.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)