2017/12/08 10:14 KST

Article View Option

Les Etats-Unis veulent participer aux Jeux olympiques de PyeongChang

Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison-Blanche. (AP=Yonhap)
Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison-Blanche. (AP=Yonhap)

WASHINGTON, 07 déc. (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont déclaré espérer participer aux Jeux olympiques d’hiver qui se tiendront en février à PyeongChang en Corée du Sud, après qu’un représentant américain a évoqué une possibile absence des Etats-Unis.

L’ambassadrice américaine aux Nations unies (ONU) Nikki Haley avait annoncé que la participation des sportifs américains restait une «question ouverte (open question)» étant donné les préoccupations sécuritaires issues des menaces nord-coréennes.

«Nous espérons prendre part aux Jeux olympiques de la république de Corée», a annoncé Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat, dans une conférence de presse régulière.

L’annonce de Nauert est intervenue peu après la publication sur Twitter d’un message similaire de Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison-Blanche.

«Les Etats-Unis espèrent participer aux Jeux olympiques en Corée du Sud», a-t-elle écrit en ajoutant que la protection des américains est leur priorité absolue et qu'ils s’engagent avec la Corée du Sud et les autres pays partenaires à sécuriser l'événement.

Toutefois, lors d’une autre conférence de presse tenue plus tôt dans la journée, Sanders avait laissé entendre que les Etats-Unis pourraient se retirer des Jeux.

«Aucune décision officielle n’a été prise sur ce sujet et nous vous tiendrons informés quand les décisions seront prises», avait déclaré Sanders.

Nauert a elle félicité la Corée du Sud pour «une longue histoire d’organisation des Jeux couronnée de succès», dont les Jeux olympiques d’été de 1988 à Séoul.

«Nous sommes confiants que la détermination du gouvernement à organiser avec succès et en toute sécurité les Jeux d’hiver portera fruit. Nous soutenons ses efforts en ce sens», a-t-elle ajouté.

La tension sur la péninsule coréenne a récemment augmenté suite à un nouveau tir d’essai d’un missile balistique intercontinental en Corée du Nord, qui serait capable d’atteindre l’ensemble du territoire américain.

Heather Nauert, la porte-parole du département d'Etat américain. (Photo d'archives Yonhap)
Heather Nauert, la porte-parole du département d'Etat américain. (Photo d'archives Yonhap)

kimsy@yna.co.kr

(FIN)