2017/12/01 15:11 KST

Article View Option

Séoul, Washington et Tokyo soulignent l'importance de la coopération pour appliquer les sanctions onusiennes

SEOUL, 01 déc. (Yonhap) -- La Corée du Sud a tenu une visioconférence avec les Etats-Unis et le Japon pour discuter de la dernière provocation nord-coréenne, a fait savoir ce vendredi le ministère de la Défense.

Au cours de cette consultation tripatite régulière qui a eu lieu après le tir d’essai d’un nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) de la Corée du Nord, les trois parties l’ont condamné «dans les termes les plus forts» et ont exhorté Pyongyang à respecter ses engagements et obligations internationales, selon le ministère.

Ils se sont également mis d’accord pour continuer à travailler ensemble pour appliquer une «pression maximale» sur le Nord de sorte à ce que celui-ci change de voie.

Les représentants des trois pays ont notamment souligné l'importance d'une coopération étroite avec la communauté internationale pour prendre des mesures favorisant une application efficace des sanctions onusiennes, pour combattre notamment le transport illégal par voie maritime d'articles interdits vers le Nord.

La Corée du Sud a été représentée par Yeo Suk-joo, directeur du bureau politique du ministère de la Défense. Les deux autres ont été David Helvey, vice-secrétaire adjoint à la Défense par intérim pour les affaires de sécurité de l'Asie et du Pacifique des Etats-Unis, et Masami Oka, directeur général adjoint du bureau politique du ministère japonais de la Défense.

lsr@yna.co.kr

(FIN)