2017/11/29 15:46 KST

Article View Option

(LEAD) La Corée du Sud et le Sri Lanka en phase pour renforcer la coopération

Le président Moon Jae-in et son homologue sri-lankais Maithripala Sirisena échangent une poignée de main le mercredi 29 novembre 2017 au bureau présidentiel Cheong Wa Dae.
Le président Moon Jae-in et son homologue sri-lankais Maithripala Sirisena échangent une poignée de main le mercredi 29 novembre 2017 au bureau présidentiel Cheong Wa Dae.

SEOUL, 29 nov. (Yonhap) -- Le président sud-coréen Moon Jae-in et son homologue sri-lankais Maithripala Sirisena ont convenu d’améliorer la relation bilatérale entre les deux pays et de renforcer la coopération économique et diplomatique pour augmenter les échanges commerciaux et résoudre de manière pacifique le dossier nucléaire nord-coréen, a fait savoir ce mercredi le bureau présidentiel Cheong Wa Dae.

L’entente a été passée lors d’un sommet entre les deux chefs d’Etat. Le président Moon a exprimé sa reconnaissance pour le soutien et la coopération de la part du Sri Lanka dans le traitement du dossier nucléaire nord-coréen, a fait savoir Cheong Wa Dae dans un communiqué de presse.

«Le président Sirisena a exprimé son soutien aux efforts de notre gouvernement pour résoudre de manière pacifique la question nucléaire nord-coréenne et établir la paix sur la péninsule en traitant avec fermeté les provocations de la Corée du Nord», selon communiqué.

Le sommet Moon-Sirisena a eu lieu quelques heures après que la Corée du Nord a tiré ce qui semble être un missile balistique intercontinental (ICBM). Il s’agissait de la première provocation après 75 jours de silence.

«Notre gouvernement est en train de poursuivre activement la nouvelle politique Sud qui cherche à assurer la paix et la coprospérité de la communauté commune à travers la coopération avec les pays de l’Asie du Sud-Est et l’Asie du Sud-Ouest. Etant donné que le Sri Lanka est un partenaire important de la nouvelle politique Sud, j’espère que les deux pays vont mettre en commun leur sagesse et force pour assurer la paix non seulement au Sri Lanka mais aussi dans l’ensemble de la région», a déclaré Moon selon le rapport de Cheong Wa Dae.

Le président sud-coréen a également demandé le soutien de la part du Sri Lanka pour mettre un terme aux provocations de missiles de la Corée du Nord, en décrivant le dernier essai de missile effectué tôt ce matin comme une grande menace pour la paix internationale.

«Je condamne fermement la provocation imprudente de la Corée du Nord qui fait monter la tension sur la péninsule coréenne et menace gravement la paix et la stabilité internationales», a déclaré Moon en ajoutant que le gouvernement sud-coréen va faire tout son possible pour faire face fortement et fermement à la provocation jusqu’au bout avec le Sri Lanka et tous les autres pays.

Sirisena a, quant à lui, déclaré que son pays continuerait à mettre en œuvre pleinement les sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) contre la Corée du Nord.

«Une autre chose que je souhaite souligner, c’est que le Sri Lanka soutiendra toujours la Corée du Sud sur les questions aussi bien nationales qu’internationales», a déclaré le président sri-lankais en ajoutant qu’il pense que ce que le président Moon a déclaré à Berlin contribuera considérablement à établir la paix sur la péninsule coréenne et qu’il le soutient.

«Le président Sirisena a également exprimé son soutien et la coopération active aux efforts de notre gouvernement pour faire des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang une occasion de réduire la tension et d’établir la paix sur la péninsule coréenne», a ajouté le bureau présidentiel.

Le chef d’Etat sri-lankais est arrivé hier à Séoul pour une visite d’Etat de trois jours. Il s’agit de la troisième visite d’Etat depuis l’investiture du président Moon.

Le sommet de mercredi a été précédé par ce que Cheong Wa Dae appelle une réunion d’amitié qui s’est déroulée hier entre les deux leaders et durant laquelle Moon a accompagné Sirisena pour une brève visite dans un temple bouddhique de Séoul.

Lors de leur première rencontre, les deux présidents ont constaté que leur relation s’est constamment développée pendant ces quatre dernières décennies depuis que la relation diplomatique a été établie en 1977. Ils sont convenus de développer leur relation de coopération en tant que partenaire pour la paix et la prospérité.

Dans cet objectif, les deux chefs d’Etat se sont mis d’accord pour augmenter les échanges entre hauts fonctionnaires des deux gouvernements et renforcer la coopération dans l’industrie de la défense.

Séoul va également augmenter ses financements à faible taux d’intérêt au pays d’Asie du Sud-Ouest via le Fonds de coopération pour le développement économique (EDCF) de 300 millions à 500 millions de dollars durant la période 2017-2019, selon Cheong Wa Dae.

«En plus, les deux présidents ont convenu de travailler ensemble pour s’assurer que les travailleurs sri-lankais qui résident en Corée du Sud sous le Système de permis d’emploi du pays serviront de pont entre les deux pays et pour accroître les échanges dans les secteurs de la culture et du tourisme», a-t-il ajouté, en rappelant qu’il y a près de 30.000 travailleurs sri-lankais en Corée du Sud.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)