2017/11/29 14:33 KST

Article View Option

J-100 avant les Paralympiques de PyeongChang : la Corée du Sud vise le Top 10

SEOUL, 29 nov. (Yonhap) -- Le compte à rebours des premiers Jeux paralympiques d'hiver organisés en Corée du Sud a atteint les 100 jours aujourd’hui, le pays hôte espérant se classer dans les dix premiers au classement des nations à ces compétitions multisports destinées aux athlètes handicapés.

PyeongChang, situé à quelque 180 kilomètres à l'est de Séoul, dans la province du Gangwon, accueillera ces Jeux du 9 au 18 mars prochains. Sous le slogan «Passion. Connectée», l'événement fera suite aux Jeux olympiques d'hiver, qui auront lieu du 9 au 25 février.

Les Jeux paralympiques d'hiver auront lieu aux mêmes endroits que les Jeux olympiques d'hiver. Les cérémonies d'ouverture et de clôture, ainsi que la plupart des sports de neige, se dérouleront à PyeongChang, tandis que les épreuves de ski alpin seront disputées à Jeongseon, à 215 kilomètres à l'est de Séoul.

Gangneung, une ville côtière, accueillera tous les sports sur glace de ces épreuves paralympiques.

Sur cette photo d'archives prise le 26 octobre 2017, des athlètes et des officiels posent lors de la cérémonie de lancement de la délégation sud-coréenne pour les Jeux paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018 au Centre de formation d'Icheon, dans la province du Gyeonggi.
Sur cette photo d'archives prise le 26 octobre 2017, des athlètes et des officiels posent lors de la cérémonie de lancement de la délégation sud-coréenne pour les Jeux paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018 au Centre de formation d'Icheon, dans la province du Gyeonggi.

Le comité d'organisation de PyeongChang pour les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2018 estime qu'une cinquantaine de pays enverront quelque 1.700 athlètes et officiels participer à l’événement. Ils rivaliseront pour tenter de décrocher les 80 médailles d'or en jeu dans six sports.

Cependant, la participation de pays comme la Russie et la Corée du Nord aux Jeux paralympiques de PyeongChang demeure incertaine. La Russie fait actuellement face à un scandale de dopage commandité par l'Etat, tandis que la Corée du Nord n'a pas encore manifesté son intention d’envoyer une délégation au sud de la frontière.

Le Nord n'a même pas d'athlète inscrit dans la base de données du Comité international paralympique (CIP). Séoul espère que sa participation aux Jeux d'hiver atténuera les tensions dans la péninsule coréenne.

Aux Jeux paralympiques de PyeongChang, 78 médailles d'or sont à remporter dans quatre sports de neige : ski para-alpin, para-snowboard, para-biathlon et para-ski de fond. Deux sports de glace, le hockey sur glace et le curling en fauteuil roulant, offrent chacun une médaille d'or.

La Corée du Sud espère terminer dans le Top 10 avec quatre médailles, une d'or, une d'argent et deux de bronze, aux Jeux paralympiques d'hiver organisés à domicile. Le pays du Matin-Clair n'a jusqu'ici récolté que deux médailles d'argent en sept Jeux paralympiques d'hiver et n'a pas encore gagné de médaille d'or.

Le skieur alpin Han Sang-min est devenu le premier Sud-Coréen à remporter une médaille paralympique d'hiver en 2002, lorsqu'il a décroché l'argent en slalom géant LW12 à Salt Lake City, dans l’Utah, aux Etats-Unis. L'équipe nationale de curling en fauteuil roulant est aussi repartie des Jeux paralympiques de 2010 à Vancouver, au Canada, avec une médaille d’argent autour du cou.

Sur cette photo d'archives prise le 27 novembre 2017, des curleurs sud-coréens en fauteuil roulant s'entraînent au centre de curling de Gangneung, dans la province du Gangwon
Sur cette photo d'archives prise le 27 novembre 2017, des curleurs sud-coréens en fauteuil roulant s'entraînent au centre de curling de Gangneung, dans la province du Gangwon

Avec l'avantage d’être sur son sol, la Corée du Sud dispose de conditions optimales pour remporter des médailles aux Jeux paralympiques de PyeongChang.

La Corée du Sud cherche à concourir dans les six sports et un maximum de 39 athlètes sont attendus, accompagnés par 50 entraîneurs et officiels, le plus grand nombre dans l'histoire paralympique du pays. Aux Jeux paralympiques de 2014 à Sotchi, en Russie, la Corée du Sud avait envoyé 27 sportifs.

Le skieur para-nordique Sin Eui-hyun, le skieur para-alpin Yang Jae-rim et les équipes de curling en fauteuil roulant et de hockey sur glace offrent de sérieux espoirs de médailles à la Corée du Sud.

L'équipe nationale sud-coréenne pour les Jeux paralympiques a été officiellement inaugurée le mois dernier et les athlètes ont suivi des programmes d'entraînement spéciaux. Le Comité paralympique coréen (KPC) a déclaré que des installations et équipements de pointe ont été utilisés pour aider les athlètes, tandis que des chercheurs de l'Institut coréen des sciences du sport (KISS) se sont joints à eux pour les soutenir.

«Nous voulons réaliser notre meilleure performance paralympique à PyeongChang afin de pouvoir répondre aux attentes de la population et de préparer le terrain pour le handisport en Corée du Sud», a déclaré Bae Dong-hyun, le chef de mission de la délégation paralympique sud-coréenne. «Nous allons essayer de récolter quatre médailles, dont une d'or, pour finir dans le Top 10.»

Les pictogrammes sportifs officiels utilisés pour les Jeux paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018.
Les pictogrammes sportifs officiels utilisés pour les Jeux paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

lp@yna.co.kr

(FIN)