2017/11/28 13:59 KST

Article View Option

Des mouvements inhabituels détectés sur une base de missiles du Nord

Lancement de missile Hwasong-12 (Photo d'archives Yonhap)
Lancement de missile Hwasong-12 (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 28 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon ont récemment renforcé leur surveillance pour faire face aux éventuels tirs de missiles de la Corée du Nord, a fait savoir ce mardi une source du gouvernement.

Selon la source, Séoul, Washington et Tokyo ont renforcé leur surveillance sur les mouvements de l’autre côté de la frontière intercoréenne alors que des signes habituellement relevés juste avant un tir de missile ont été détectés récemment sur une base de missiles au Nord.

D'après certaines informations, la Corée du Nord a commencé à opérer des radars et a augmenté les activités de communication sur la base en question.

En détectant de tels signes, l'armée sud-coréenne et celles des Etats-Unis et du Japon ont renforcé la surveillance en échangeant des informations liées.

L'agence de presse japonaise Kyodo a également indiqué que Tokyo a renforcé la surveillance après avoir détecté des signes inhabituels au Nord.

Cependant, une autre source gouvernementale a déclaré que ces signes pouvaient faire partie du processus de préparation des exercices militaires hivernaux du Nord qui débuteront le 1er décembre. «C'est vrai que des signes anormaux ont été détectés, mais il faut voir si ce sont des signes liés à une nouvelle provocation de missile ou aux manœuvres militaires hivernales.»

La dernière provocation en date de la Corée du Nord, un tir d'essai de missile, remonte au 15 septembre, effectué après son sixième et plus puissant essai nucléaire le 3 septembre.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)