2017/11/27 16:25 KST

Article View Option

Le ministre de la Défense dans la JSA deux semaines après la défection du soldat nord-coréen

PANMUNJOM, Corée, 27 nov. (Joint Press Corps-Yonhap) -- Le ministre de la Défense Song Young-moo s’est rendu ce lundi dans la Zone commune de sécurité (JSA) du village de la trêve de Panmunjom, exactement deux semaines après la défection spectaculaire d’un soldat nord-coréen au même endroit.

Le 13 novembre, des gardes-frontières nord-coréens ont tiré sur un de leurs collègues alors que celui-ci couraient éperdument en direction de la Corée du Sud dans la JSA. Song est allé jusqu’à un poste d’observation situé près de la Ligne de démarcation militaire (MDL) séparant les deux Corées.

Le ministre a observé le parcours emprunté par le transfuge et a reçu des informations détaillées sur l’incident de la part du secrétaire de la Commission d'armistice militaire du Commandement des Nations unies (UNCMAC), le colonel américain Steve Lee. Song a félicité les soldats sud-coréens et américains dans la JSA pour avoir pris des mesures «très appropriées» lors de la défection.

Le ministre de la Défense Song Young-moo au village de la trêve de Panmunjom, le lundi 27 novembre 2017. © Joint Press Corps
Dans la JSA

Le ministre de la Défense Song Young-moo au village de la trêve de Panmunjom, le lundi 27 novembre 2017. © Joint Press Corps

Lors de la visite, étaient également présents le général de corps aérien américain Thomas W. Bergeson, qui occupe aussi le poste de chef adjoint du Commandement des Nations unies (UNC), ainsi que deux représentants de la Commission de supervision des nations neutres (CSNN), le général de division suisse Patrick Gauchat et le vice-amiral suédois Anders Grenstad.

Selon des images de caméras de vidéosurveillance, le soldat nord-coréen a cherché semble-t-il à traverser la MDL en jeep militaire. Le véhicule est resté bloqué dans un fossé et c’est quand des gardes-frontières nord-coréens se sont approchés qu’il est descendu de la jeep pour prendre la fuite en courant vers le Sud. Il a été touché par cinq balles tirées à travers la frontière avant de s’écrouler dans la partie Sud.

En se déplaçant à plat ventre, plusieurs gardes sud-coréens ont ensuite réussi à le tirer pour le placer en sécurité. Le ministre a déclaré que les troupes de la JSA ont su réagir avec calme à la situation exceptionnelle, paraissant ainsi rejeter certaines critiques arguant que l’armée sud-coréenne aurait dû riposter en tirant des coups de feu, ou du moins des coups de semonce.

Le soldat nord-coréen a subi des opérations au centre hospitalier universitaire Ajou, à Suwon, au sud de Séoul. Selon son médecin, sa vie n'est plus en danger.

Un officier militaire américain montre, le lundi 27 novembre 2017, des traces de balles qui ont été tirées lors de la récente défection du soldat nord-coréen via la Ligne de démarcation militaire (MDL), dans la Zone commune de sécurité (JSA). © Joint Press Corps
Traces de balles

Un officier militaire américain montre, le lundi 27 novembre 2017, des traces de balles qui ont été tirées lors de la récente défection du soldat nord-coréen via la Ligne de démarcation militaire (MDL), dans la Zone commune de sécurité (JSA). © Joint Press Corps

xb@yna.co.kr

(FIN)