2017/11/14 20:07 KST

Article View Option

«Tout» sera possible si la Corée du Nord gèle son programme nucléaire, selon Moon

MANILLE, 14 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud et la communauté internationale pourraient envisager de récompenser la Corée du Nord si elle décide au minimum de geler son programme nucléaire et d'entamer un dialogue sur sa dénucléarisation, a déclaré ce mardi le président sud-coréen Moon Jae-in.

«De façon réaliste, je pense qu'il ne sera pas facile de démanteler complètement les armes nucléaires nord-coréennes dans un avenir proche, vu les récents progrès des programmes nucléaire et balistique nord-coréens», a affirmé le président pendant une conférence de presse.

«Cela veut dire qu'il est probable que la Corée du Nord gèlerait dans un premier temps son programme nucléaire avant d'entamer un démantèlement complet, et si cela arrive je pense que (la Corée du Sud) et la communauté internationale pourraient discuter de ce qu’ils feraient en échange», a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat participait à Manille à un forum régional organisé par l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean). Il est arrivé dimanche aux Philippines après avoir effectué des visites officielles en Indonésie et au Vietnam.

Le président a refusé de répondre à un journaliste lui demandant si son pays et les Etats-Unis pourraient envisager d'interrompre les exercices militaires conjoints en Corée du Sud, que Pyongyang estime être précurseurs à une invasion.

Moon a toutefois déclaré que tout pourrait faire l'objet de discussions si le Nord participe à un dialogue. «Une fois en phase de dialogue, nous pourrons discuter et laisser la porte ouverte à toutes les possibilités.»

Le président a cependant insisté que l'heure est à la pression et aux sanctions contre la Corée du Nord. «Je pense qu'il est désormais temps de se concentrer sur les moyens de faire revenir la Corée du Nord vers le dialogue, en d'autres termes d’exercer de la pression et des sanctions contre elle.»

Moon a estimé que les prochains Jeux olympiques d'hiver en Corée du Sud pourraient être l'occasion pour Pyongyang de sortir de son isolement. «Si la Corée du Nord participe, je pense que les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang seront plus que de simples Jeux olympiques et qu’ils contribueront à la paix entre la Corée du Sud et la Corée du Nord ainsi qu'à la paix dans la région de l'Asie du Nord-Est dans sa totalité.»

Malgré des invitations répétées de la part de Séoul, la Corée du Nord n'a pas encore exprimé l'intention de participer aux Jeux olympiques sud-coréens qui se dérouleront du 9 au 25 février l’année prochaine.

Moon a noté que Pyongyang a souvent pris par le passé ce genre de décision à la dernière minute.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)