2017/07/19 14:20 KST

Article View Option

La Corée vise à produire 20% de son électricité grâce aux énergies renouvelables d'ici 2030

Le président Moon Jae-in participe avec des enfants à la cérémonie de proclamation de la fermeture définitive du réacteur nucléaire Kori-1 le lundi 19 juin 2017 à Busan, dans le sud-est du pays. Le premier réacteur nucléaire sud-coréen a été fermé dimanche à minuit.
Moon avec des enfants

Le président Moon Jae-in participe avec des enfants à la cérémonie de proclamation de la fermeture définitive du réacteur nucléaire Kori-1 le lundi 19 juin 2017 à Busan, dans le sud-est du pays. Le premier réacteur nucléaire sud-coréen a été fermé dimanche à minuit.

SEOUL, 19 juil. (Yonhap) -- Le gouvernement cherchera à augmenter à 20% la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité d’ici 2030 et à bâtir une nation sans risque d’accident nucléaire en faisant table rase des projets de construction de nouveaux réacteurs nucléaires.

Le Comité consultatif sur la planification des affaires de l’Etat a dévoilé aujourd’hui ses recommandations pour la nouvelle administration Moon Jae-in dont la politique énergétique vise à encourager les projets de production d’énergies renouvelables à travers des avantages fiscaux et d'autres mesures incitatives.

D’ici 2023, le gouvernement exigera que les sociétés d'électricité disposant d’une capacité de production de 500.000 kilowatts ou plus produisent 10% d’électricité à partir d’énergies renouvelables.

Le système appelé «normes de portefeuille d’énergies renouvelables» exige que les entreprises d'électricité aient recours à une source d’énergie renouvelable.

En vertu du système, la part de l’électricité fabriquée grâce à des énergies renouvelables sera augmentée à 28% d’ici 2030, a indiqué le rapport. L’année dernière, les énergies renouvelables ont représenté 3,6% de la production d’électricité du pays.

Le gouvernement projette aussi d’assouplir divers règlements dont celui sur la distance entre les centrales et de mettre en place un système d’achat d’électricité à des prix fixes dans le but d’assurer des revenus stables aux petits exploitants.

Avant 2020, toutes les organisations gouvernementales et publiques devront établir des systèmes de stockage de l’énergie solaire.

Des efforts seront également déployés pour construire des infrastructures respectueuses de l’environnement et assurer un approvisionnement «intelligent» en énergie.

Afin de transformer la politique énergétique à bas prix et à haute efficacité en une politique respectueuse de l’environnement et hautement efficace, le gouvernement renforcera ses normes liées à la consommation énergétique pour les machines industrielles l’année prochaine.

Au cours de sa campagne, Moon avait prôné la suspension de la construction de nouveaux réacteurs nucléaires et de centrales à charbon en promettant des mesures pour la sortie du nucléaire civil.

Lors d’une cérémonie qui a eu lieu le mois dernier pour marquer la fermeture définitive du plus vieux réacteur nucléaire du pays, Moon avait déclaré que l’énergie nucléaire a été le choix de la politique énergétique du gouvernement à une époque où la Corée était un pays en voie de développement et devait importer la plupart des énergies dont elle avait besoin. «Mais il est désormais temps de changer. Le statut économique du pays a changé, notre prise de conscience sur l’importance de l’environnement a changé. La notion selon laquelle la sécurité et la vie du peuple sont plus importants que toute autre chose est devenue un consensus social ferme», avait souligné le président.

Le mois dernier, le gouvernement a également suspendu provisoirement la construction de deux réacteurs nucléaires dont les travaux étaient bien avancés.

lsr@yna.co.kr

(FIN)