SNS Share
Article View Option

2017/03/20 18:37 KST

La famille du groupe Lotte rejette toutes les allégations à la première audience

SEOUL, 20 mars (Yonhap) -- Le président du groupe Lotte Shin Dong-bin et ses proches ont tous rejeté ce lundi les charges à leur encontre au cours de la première audience de leur procès.

Le président du groupe Shin Dong-bin, son frère aîné Shin Dong-joo et leur père et fondateur de Lotte Shin Kyuk-ho ont comparu à la Cour du district central de Séoul pour répondre à plusieurs chefs d'accusation, notamment de détournement de fonds et d'abus de confiance.

«Je m'excuse pour avoir causé des inquiétudes», a déclaré le président Shin à son arrivée au tribunal.

Au terme d'une enquête de quatre mois sur le cinquième conglomérat du pays, les procureurs ont mis en examen les trois membres de famille en octobre. Ils ont tous rejeté les faits qu'il leur sont reprochés.

Shin Kyuk-ho, venu en fauteuil roulant, a quitté le tribunal après 30 minutes pour raisons de santé.

Le président du groupe a rejeté la responsabilité sur son père, affirmant que le fondateur du groupe était responsable des décisions qui intéressent la cour.

Shin Dong-joo a lui aussi rejeté les allégations de détournement de fonds, à hauteur de dizaines de milliards de wons.

La fille du fondateur de Lotte Shin Young-ja et sa troisième femme Seo Mi-kyung, ont aussi comparu et ont rejeté les charges d'évasion fiscale.

Le groupe Lotte est aussi séparément impliqué dans l'affaire Choi Soon-sil ayant abouti à la destitution de la présidente Park Geun-hye. La multinationale est accusée d'avoir versé de grandes sommes d'argent à deux fondations contrôlées par Choi Soon-sil, l'amie de longue date de la présidente Park Geun-hye, en échange de faveurs illégales.

Le fondateur de Lotte Shin Kyuk-ho à son arrivée au tribunal ce 20 mars 2017.
Shin Kyuk-ho

Le fondateur de Lotte Shin Kyuk-ho à son arrivée au tribunal ce 20 mars 2017.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)