> Actualités
2012/07/18 15:23 KST
Accord militaire avec le Japon : des députés attaquent à nouveau le gouvernement


SEOUL, 18 juil. (Yonhap) -- Des députés de différents bords politiques ont critiqué à nouveau ce mercredi le gouvernement pour avoir tenté de conclure le pacte militaire controversé avec le Japon.

  
L’administration Lee Myung-bak avait en effet approuvé l’accord dans le plus grand secret, faisant apparaître des réactions violentes de la part de l’opinion publique l’accusant d’association avec l’ancien colonisateur de la Corée. La colère d’une grande partie de la classe politique avait contraint le gouvernement à ajourner à la dernière minute la signature du pacte.

  
Aujourd’hui, le député du Parti Saenuri Lee Woo-hyun a dit lors d’une session parlementaire que l’entente proposée a été suffisante pour déclencher un mécontentement au sein de la population alors que le Japon cherche actuellement à lever l’interdiction de former une défense militaire datant de plusieurs dizaines d’années.

  
Kim Dong-cheol du Parti démocrate unifié (PDU) a renouvelé de son côté la demande de son parti pour des excuses de la part du président et la démission du Premier ministre suite à cet imbroglio.

  
Ces réactions surviennent alors que le PDU a soumis hier une motion appelant à la destitution du Premier ministre pour avoir mal géré l’accord militaire avec le pays voisin. Selon la loi, la motion sera mise au rebut si elle n’est pas votée dans les 72 heures par le Parlement.

  
La majorité est nécessaire, soit plus de 150 voix sur 300 au total, pour pouvoir appliquer la motion. Le Parti Saenuri possède 149 sièges à l’Assemblée nationale, suivi du PDU avec 127 et du Parti du progrès unifié, 13. Les 11 sièges restants sont occupés par des députés de petits partis ou sans étiquette politique.

  
xb@yna.co.kr
(FIN)