2018/11/08 16:26 KST

Article View Option

Les avantages accordés aux véhicules diesel à faibles émissions seront supprimés

Le centre-ville de Séoul est envahi de particules fines pour le troisième jour consécutif le mercredi 7 novembre 2018.
Le centre-ville de Séoul est envahi de particules fines pour le troisième jour consécutif le mercredi 7 novembre 2018.

SEOUL, 08 nov. (Yonhap) -- Le gouvernement a déclaré ce jeudi qu'il annulera tous les avantages accordés aux voitures diesel à faible niveau d'émissions dans le cadre des efforts pour supprimer à terme tous les véhicules diesel afin d'aider à lutter contre les particules fines.

La décision d'abolir la «politique du diesel propre» fait partie d'une série de mesures que le ministère de l'Environnement a soumis au Premier ministre Lee Nak-yon durant une réunion hebdomadaire sur les affaires de l'Etat.

En vertu de la politique, le gouvernement fournit une série d'avantages aux voitures diesel produisant peu d'émissions par rapport aux autres véhicules diesel ordinaires, dont une réduction des frais liés au stationnement et à l'utilisation des autoroutes.

Environ 950.000 voitures diesel reconnues par le gouvernement comme des véhicules à faibles émissions recevaient de tels avantages jusqu'à présent. Mais la politique sera annulée dans le cadre des efforts pour éliminer toutes les voitures diesels sur les routes d'ici 2030, a rapporté le ministère.

Durant la réunion, Lee a demandé au gouvernement de former une équipe réunissant plusieurs agences pour établir des mesures plus efficaces et audacieuses afin de lutter contre les particules fines.

La rencontre est intervenue un jour après que le pire niveau de densité de particules fines de la saison a envahi la Corée du Sud, forçant le gouvernement à prendre des mesures d'urgence afin d'empêcher la pollution de l'air.

Lee a indiqué que le gouvernement a pris une série de mesures pour lutter contre les particules fines depuis l'année dernière, mais que plus de mesures sont nécessaires.

«De nombreux facteurs sont liés aux particules fines, dont des facteurs domestiques, tels que l'énergie, l'industrie, le transport et la construction, ainsi que des facteurs externes, tels que les émissions dans les pays voisins et les facteurs atmosphériques», a indiqué Lee.

«Par conséquent, les mesures doivent impliquer les divers ministères et agences. Le Bureau pour la coordination politique du gouvernement doit former un groupe de travail inter-organisationnel pour établir ensemble plus de mesures systématiques et audacieuses», a-t-il dit.

Lee a également appelé à renforcer la coopération avec la Chine pour résoudre ce problème.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)