2018/10/10 15:46 KST

Article View Option

Le chef de l'UNC promet un «soutien total» à l'opération de déminage dans la DMZ

Le général Vincent Brooks, chef de l'UNC, sur la colline dite «Arrowhead».
Le général Vincent Brooks, chef de l'UNC, sur la colline dite «Arrowhead».

SEOUL, 10 oct. (Yonhap) -- Le chef du Commandement des Nations unies (UNC), le général Vincent Brooks, a promis un «soutien total» à l'opération que la Corée du Sud est en train de mener pour éliminer les mines terrestres en amont du projet intercoréen d'excavation de restes de soldats morts durant la guerre de Corée (1950-1953) dans la Zone démilitarisée (DMZ), a fait savoir ce mercredi son bureau.

Brooks a tenu ces propos hier lors de sa visite sur la colline 281, dite «Arrowhead» et située à Cheorwon à 90 km au nord-est de Séoul, où les deux Corées ont décidé de mener un projet conjoint destiné à rechercher des restes de soldats d'avril à octobre de l'année prochaine.

«Cet effort pour déminer une route vers la colline historique Arrowhead aura mon soutien total», a déclaré Brooks. «Parmi les nombreuses actions convenues, celle-ci est particulièrement importante puisqu'elle aboutira à la découverte de restes de soldats tués durant la guerre de Corée.»

Le commandant a ajouté que le rapatriement de restes de soldats dans leur pays et leur famille était une «priorité absolue» pour lui.

Il y a eu trois batailles décisives contre les forces communistes dans cette zone célèbre entre 1952 et 1953. Il est estimé que les restes de plus de 200 soldats sud-coréens et de plusieurs dizaines de soldats américains et français qui ont combattu sous la bannière des Nations unies ont été enterrés dans cette zone.

Le déminage est un travail préalable dans le projet d'excavation qui fait partie de l'accord militaire que les ministres de la Défense des deux pays ont signé le mois dernier après le troisième sommet entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Pyongyang.

Cet accord a étoffé la partie militaire de la déclaration de Panmunjom adoptée par Moon et Kim à l'issue de leur premier sommet en avril durant lequel ils ont promis de transformer la DMZ en une «zone de paix» et appelé à des efforts conjoints pour mettre fin à tous les actes hostiles réciproques.

lsr@yna.co.kr

(FIN)