2018/10/09 15:05 KST

Article View Option

Le PM réaffirme la reprise du travail pour compiler un dictionnaire commun avec le Nord

Le Premier ministre Lee Nak-yon prononce un discours sur la place de Gwanghwamun lors d'une cérémonie pour marquer le 572e anniversaire de la promulgation du hangeul, l'alphabet coréen.
Le Premier ministre Lee Nak-yon prononce un discours sur la place de Gwanghwamun lors d'une cérémonie pour marquer le 572e anniversaire de la promulgation du hangeul, l'alphabet coréen.

SEOUL, 09 oct. (Yonhap) -- Le Premier ministre Lee Nak-yon a réaffirmé ce mardi que le gouvernement reprendra le travail pour compiler un dictionnaire unifié de langue coréenne avec la Corée du Nord.

«Le gouvernement Roh Moo-hyun a commencé un projet pour publier conjointement un dictionnaire commun de la langue coréenne, nommé "Gyeoreomal-keunsajeon (Grand dictionnaire coréen)" avec la Corée du Nord en 2004, mais le travail a été récemment suspendu du fait des hauts et des bas dans les relations intercoréennes», a dit Lee Nak-yon durant une cérémonie marquant le 572e anniversaire de la promulgation du hangeul, l'alphabet coréen, sur la place de Gwanghwamun dans le centre de Séoul.

Le hangeul a été créé par le roi Sejong de la dynastie Joseon (1392-1910) en 1446 pour promouvoir la lecture et l'écriture au sein du peuple.

«Notre peuple était uni quand le roi Sejong a inventé le hangeul. Mais la Guerre froide a divisé la tribu coréenne et son territoire en deux», a dit Lee. «La division de 70 ans a changé la signification et l'utilisation des mots coréens au Sud et au Nord.»

Le Premier ministre a dit que le pays ne doit plus reporter les efforts pour comprendre les différences avec le Nord et réduire les écarts. «Je pense que si ce genre de choses se réalisent, les deux Corées peuvent être unies comme lors des années gouvernées par le roi Sejong», a-t-il souligné.

Les deux Corées cherchent à organiser une réunion de niveau opérationnel ce mois-ci à Kaesong, ville située juste au nord de la frontière intercoréenne. Elles discuteront de l'éventuelle reprise d'une réunion régulière de spécialistes sur ce projet entre fin novembre et début décembre, selon la partie sud-coréenne du comité chargé de ce projet.

La dernière réunion régulière avait eu lieu à Dalian, en Chine, en décembre 2015. Le programme a été suspendu en 2016 après un essai nucléaire et des lancements de missiles en Corée du Nord.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)