2018/09/13 17:03 KST

Article View Option

(LEAD) Séoul cherche les soutiens de Tokyo et Pékin pour des équipes intercoréennes

Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme Do Jong-hwan (à dr.) posent pour une séance photos avec le directeur adjoint de l'Administration générale d'Etat pour le sport de la Chine Gao Zhidan (à gauche) et le ministre japonais du Sport Yoshimasa Hayashi le jeudi 13 septembre 2018 à l'hôtel New Otani à Tokyo, lors de leur réunion tripartite.
Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme Do Jong-hwan (à dr.) posent pour une séance photos avec le directeur adjoint de l'Administration générale d'Etat pour le sport de la Chine Gao Zhidan (à gauche) et le ministre japonais du Sport Yoshimasa Hayashi le jeudi 13 septembre 2018 à l'hôtel New Otani à Tokyo, lors de leur réunion tripartite.

TOKYO, 13 sept. (Yonhap) -- Le ministre sud-coréen de la Culture, du Sport et du Tourisme, Do Jong-whan, a dit ce jeudi avoir demandé des soutiens du Japon et de la Chine pour la formation d'équipes unifiées coréennes en vue des prochains Jeux olympiques dans les deux pays voisins.

Do a formulé ces sollicitations après la fin de la réunion trilatérale à Tokyo avec le ministre japonais du Sport Yoshimasa Hayashi et le directeur adjoint de l'Administration générale d'Etat pour le sport de la Chine Gao Zhidan.

Tokyo accueillera les JO d'été 2020 et Pékin organisera les JO d'hiver 2022.

Les Corées ont concouru ensemble en hockey féminin aux JO d'hiver de PyeongChang 2018, en Corée du Sud. Aux 18e Jeux asiatiques, les Corées ont unifié leurs équipes en basket-ball féminin, en aviron et en canoë.

«J'ai dit à la Chine et au Japon que nous souhaitons former plus d'équipes unifiées coréennes aux Jeux olympiques à Tokyo et Pékin», a dit Do aux journalistes à l'hôtel New Otani à Tokyo. «J'ai demandé leur soutien. Et je leur ai parlé de la possibilité que la Corée du Sud, la Corée du Nord, le Japon et la Chine coorganisent la Coupe du monde de la Fifa en 2030 ou 2034.»

«Grâce au défilé conjoint des athlètes de la Corée du Sud et de la Corée du Nord et de la participation de l'équipe unifiée de hockey féminin, nous avons pu faire des Jeux olympiques de PyeongChang des JO de la paix», a poursuivi Do. «A l'occasion des JO, les (deux) Corées ont cessé les confrontations militaires et commencé des échanges pacifiques. Les espoirs pour la paix dans la région de l'Asie du Nord-Est sont plus grandes que jamais.»

Les trois ministres ont commencé leur réunion de deux jours avec une série de rencontres bilatérales.

Ils ont tenu une réunion trilatérale jeudi et adopté une déclaration conjointe appelée «Plan d'action de Tokyo», qui vise à exécuter des accords de la «déclaration de PyeongChang», qui a été signée lors de leur rencontre inaugurale en 2016 à PyeongChang, en Corée du Sud. La déclaration promet de développer davantage la confiance et la compréhension mutuelles à travers des échanges sportifs et promouvoir la paix en Asie du Nord-Est à travers le sport.

La réunion trilatérale des trois ministres du Sport a été conçue pour assurer la coopération et les échanges entre les trois pays qui accueillent trois Jeux olympiques consécutifs.

Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme Do Jong-hwan répond à des questions de journalistes le jeudi 13 septembre 2018 après la réunion tripartite avec son homologue japonais Yoshimasa Hayashi et le directeur adjoint de l'Administration générale d'Etat pour le sport de la Chine Gao Zhidan, à l'hôtel New Otani à Tokyo.
Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme Do Jong-hwan répond à des questions de journalistes le jeudi 13 septembre 2018 après la réunion tripartite avec son homologue japonais Yoshimasa Hayashi et le directeur adjoint de l'Administration générale d'Etat pour le sport de la Chine Gao Zhidan, à l'hôtel New Otani à Tokyo.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)